Modifié

Deux cents ans de trouvailles paléontologiques dans le Jura

Un squelette exceptionnel d’allosaure au Jurassica Museum à Porrentruy. [Gaël Klein - RTS]
200 ans de paléontologie dans le Jura : Jérémy Anquetin / La Matinale / 1 min. / le 14 janvier 2019
Un patrimoine d'importance nationale a été mis au jour dans le Jura: les fameuses traces de dinosaures et aussi 74'000 objets. Le chantier de l'autoroute A16 a permis pendant vingt ans de mener des études approfondies.

C'est un hommage aux innombrables découvertes paléontologiques faites dans le Jura. L'exposition Dinos, Crocos, Rhinos se déroule jusqu'à début mars dans les entrailles du Jurassica Museum à Porrentruy. Le public peut ainsi s'approprier un instant l'ensemble des recherches menées depuis plus de deux cents ans dans la région, et notamment celles liées à la construction de l'autoroute A16.

Faune marine

Des traces de dinosaures découvertes dans le Jura suisse. [Jurassica]Des traces de dinosaures découvertes dans le Jura suisse. [Jurassica]A ne pas rater de nombreux fossiles, mais aussi un squelette exceptionnel d'allosaure, importé des Etats-Unis, qui correspond aux traces retrouvées dans le Jura. Un spécimen qui n'a pas encore été découvert dans la région. Jérémy Anquetin, paléontologue au Jurassica Museum à Porrentruy, explique: "A l'époque des dinosaures, une mer recouvre le Jura. Les sédiments sont marins et on y trouve des animaux marins: c'est très rare d'y découvrir des restes d'animaux continentaux".

Pour ce scientifique, c'est comme si l'on se trouvait face à un album de photos, mais "où on a perdu 95% des photos et on en retrouve de temps en temps quelques bribes. Rien n'empêche que dans le futur, les travaux de Jurassica ou d'autres équipes à travers la Suisse, trouvent de nouveaux indices de ces mondes disparus, ces faunes jurassiques qui vivaient à l'époque".

Patrimoine d'importance nationale

Les études paléontologiques liées à l'autoroute A16 dans le Jura vont bientôt prendre fin. L'unité spécialisée de l'Office jurassien de la culture mettra un terme à ses travaux fin juin, après vingt ans d'activité. Les fouilles auront permis de mettre à jour un patrimoine d'importance nationale, composé de 74'000 objets dont les fameuses traces de dinosaures.

Une collection de microfossiles trouvés sur le tracé de l'autoroute A16. [OCC-SAP]Une collection de microfossiles trouvés sur le tracé de l'autoroute A16. [OCC-SAP]Pour le responsable de la Paléontologie A16, Jean-Paul Billon, les études réalisées durant ces deux dernières décennies ont livré des résultats exceptionnels: "Le nombre de traces de dinosaures qui ont été trouvées, la quantité de pistes dans différents niveaux: c'est vraiment quelque chose d'exceptionnel. On a une base de données sur les traces de dinosaures qui est parmi les meilleures au monde".

Une référence pour les tortues

Les chercheurs du monde entier pourront notamment s'y intéresser pour mieux comprendre la locomotion de ces animaux. Jean-Paul Billon précise encore que la région est devenue une référence pour les tortues de l'époque des dinosaures: "Des tortues qui vivaient en milieu marin, lilttoral. Jusqu'à présent, c'est le site de Soleure – tout proche d'ici et à peu près de la même époque – qui faisait référence en Europe. Et à présent, la région de Porrentruy est entrée en concurrence et est même devant".

Un ouvrage richement illustré présentant le bilan des vingt dernières années de recherches, destiné au grand public, sera édité au printemps 2019.

Gaël Klein/Stéphanie Jaquet

Publié Modifié