Modifié le 14 janvier 2019 à 11:55

Les panneaux solaires seraient plus efficaces en montagne qu'en plaine

Le soleil sur les montagnes enneigées pourrait être le futur de l'énergie solaire.
Energie solaire… et si la solution venait des montagnes enneigées? CQFD / 9 min. / le 08 janvier 2019
Relevant une inadéquation entre une énergie solaire plus abondante en été et une demande en électricité plus forte en hiver, des chercheurs suisses assurent qu'il faudrait placer des panneaux solaires en montagne plutôt qu'en plaine.

Les chercheurs du laboratoire CRYOS, un laboratoire conjoint de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne et l'Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage (WSL), avancent trois raisons pour développer le potentiel photovoltaïque des montagnes, dans un article publié cette semaine dans les comptes-rendus de l'Académie des sciences américaines.

Premièrement, le rayonnement solaire est plus intense en altitude en hiver, car il est moins limité par les nuages et le brouillard. Ensuite, le rendement photovoltaïque est encore amélioré grâce à la réflexion du rayonnement sur la neige. Troisièmement, une inclinaison optimisée des panneaux permettrait de capter les rayons bas du soleil en hiver.

Les chercheurs jugent ainsi que, pour remplacer la moitié de la production nucléaire suisse, 45 km2 de panneaux solaires seraient suffisants en montagne contre 80 km2 en ville. Ils estiment ainsi que développer les panneaux solaires sur les hauteurs doit être la solution à privilégier en vue de concrétiser la Stratégie énergétique 2050 de la Confédération.

Sur des installations existantes

Collaboratrice au laboratoire CRYOS, Annelen Kahl juge qu'il serait idéal de placer les panneaux au-dessus de 2000 mètres, essentiellement sur des infrastructures déjà existantes comme les stations hydroélectriques, les barrages, les stations de ski ou les villages de montagne. Ces sites sont déjà reliés au réseau électrique et l'impact visuel serait également plus faible.

Interrogée dans l'émission de la RTS CQFD, la chercheuse estime que même si la neige venait à manquer, le fait d'installer des panneaux photovoltaïques en montagne serait bénéfique. Et à ses yeux, il n'y a pas lieu de craindre que la neige recouvre les panneaux, car si ceux-ci sont très inclinés ou verticaux, la neige va glisser sur eux.

boi

Publié le 13 janvier 2019 à 17:42 - Modifié le 14 janvier 2019 à 11:55