Modifié le 07 janvier 2019 à 16:52

2018 dans le top des années les plus chaudes sur Terre

Les rives asséchées du lac de Joux en octobre 2018.
2018 dans le top des années les plus chaudes sur Terre Le Journal horaire / 28 sec. / le 07 janvier 2019
L'année 2018 a été la quatrième la plus chaude enregistrée sur Terre, selon le programme européen de surveillance de la planète, Copernicus. La sécheresse et la canicule ont marqué l'été, en Suisse notamment.

En 2018, la température moyenne de l'air à la surface de la Terre a atteint 14,7 degrés. Mais 2016 reste l’année la plus chaude répertoriée à ce jour, marquée par le phénomène El Niño dans l'océan Pacifique, avec 14,9 degrés.

"Des évènements climatiques dramatiques comme l'été chaud et sec dans une grande partie de l'Europe et la hausse de la température autour de l'Arctique sont des signes inquiétants pour nous tous", commente le responsable du programme Copernicus, Jean-Noël Thépaut.

L'Organisation météorologique mondiale (OMM) avait elle aussi prévenu en novembre qu'après un début d'année très froid, 2018 s'annonçait comme la quatrième année la plus chaude de l'Histoire, depuis que les premières mesures scientifiques ont été faites à la fin du XIXème siècle.

Climat de plus en plus chaud à l'avenir

Reto Knutti, professeur de physique climatique à l'École polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ), expliquait au micro de la RTS en novembre que "l'année 2018 est un bon exemple de ce qui attend la Suisse dans les décennies à venir". Cela fait partie des scénarios climatiques pour le 21ème siècle calculés par MétéoSuisse et l'EPFZ.

>> Lire aussi: Les nouveaux scénarios climatiques pour la Suisse en 2060

ats/elca

Publié le 07 janvier 2019 à 16:36 - Modifié le 07 janvier 2019 à 16:52