Modifié le 03 janvier 2019 à 10:48

La perche commune, un "poisson de l'année" qui se porte bien

Des perches communes à l'aquarium-vivarium Aquatis à Lausanne. Leur population est en hausse dans les eaux du lac Léman.
La perche est désignée poisson de l'année 2019 en Suisse La Matinale / 1 min. / le 03 janvier 2019
La perche commune a été nommée "poisson de l'année" 2019. Pour une fois, la Fédération suisse de pêche a choisi une espèce qui n'est pas menacée. Dans le lac Léman, sa population est même en hausse depuis deux ans.

Voilà deux ans que la quantité de perches pêchées dans le Léman est en augmentation, après 5 ans de baisse. En 2017, 239 tonnes de perches ont été sorties du lac, soit un quart de plus qu'en 2016.

Avec la féra, la perche commune représente l'essentiel du rendement de la pêche lémanique, et donc le principal gagne-pain des pêcheurs.

"C'est une espèce très répandue, qui s'adapte énormément. C'est un poisson qui est un peu tout-terrain", décrit Maxime Prevedello, de la Fédération suisse de pêche.

Impact du réchauffement climatique

Les professionnels sont toutefois attentifs, car le réchauffement climatique a un impact sur la reproduction des perches. Le moment où les femelles déposent leurs oeufs dépend de la température de l'eau. Il a normalement lieu dans le Léman au mois de mai, mais cette période a tendance à avancer.

D'après Maxime Prevedello, la Commission internationale pour la pêche dans le Léman devra modifier son règlement si une grosse chute de capture devait être notée. Un constat qu'elle a déjà tiré pour la féra, en baisse depuis maintenant trois ans.

Tania Barril/jvia

Publié le 03 janvier 2019 à 05:07 - Modifié le 03 janvier 2019 à 10:48