Modifié le 11 octobre 2018 à 13:00

Le psychiatre et écrivain lausannois Gérard Salem est décédé à 72 ans

Le psychiatre et écrivain lausannois Gérard Salem.
L'essayiste vaudois Gérard Salem est décédé Le 12h30 / 1 min. / le 02 mai 2018
Les Romands connaissaient sa voix très grave et chaude qui savait notamment mettre des mots sur les tourments que traversent les familles, le psychiatre et écrivain lausannois Gérard Salem est décédé à l'âge de 72 ans.

Il y a moins de deux mois à l'occasion du Livre sur les quais, Gérard Salem racontait encore à la RTS son enfance, à Beyrouth puis à Téhéran, avant d'arriver en Suisse à l'âge de 13 ans.

Il venait alors de publier "Tu deviens adulte le jour où tu pardonnes à tes parents" aux éditions Flammarion, roman épistolaire, qui raconte avec humour et tendresse, l'histoire d’une famille qui peut être celle de toutes les familles.

Pionnier de la médiation familiale

La famille a été au coeur de sa vie et de son travail. Gérard Salem avait fait des études de médecine à Lausanne et s'était spécialisé en psychiatrie, après avoir été touché durant ses stages par la condition des schizophrènes et de leurs familles.

Pendant 17 ans il a travaillé à l’Hôpital de Cery (VD) avant de devenir thérapeute de famille indépendant. Il a été un pionnier de la médiation familiale et croyait très fort à la famille comme ressource pour l'individu, même si elle est maltraitante.

Gérard Salem a écrit plusieurs livres sur la famille, mais son âme littéraire en a fait aussi un écrivain. C'était un homme empreint de culture, celle de ses origines, mais aussi de littérature française ancienne.

Plus récemment, à la suite de nombreux voyages, il avait étudié le mandarin, et même passé une demi-licence à l'Université de Genève.

Sylvie Lambelet/lgr

Publié le 11 octobre 2018 à 12:52 - Modifié le 11 octobre 2018 à 13:00