Modifié le 11 octobre 2018 à 20:29

Les citoyens lancent un ultimatum à la Municipalité de Vevey

L'Hôtel de Ville de Vevey.
Les citoyens lancent un ultimatum à la Municipalité de Vevey Forum / 2 min. / le 11 octobre 2018
Les Veveysans distribueront une pétition jeudi soir avant le Conseil communal pour sommer la Municipalité de fonctionner sereinement, ou alors démissionner en bloc. Les positions sont variées au sein des différentes formations politiques.

Le quotidien 24 heures révèle que les citoyens manifesteront leur ras-le-bol jeudi soir avant la séance du Conseil communal, lors de laquelle il sera question des cas de Michel Agnant et Jérôme Christen, les deux municipaux de Vevey Libre sous le coup d'une enquête pénale pour violation de secret de fonction.

>> Lire également: Les deux élus de Vevey Libre sous enquête pourraient être suspendus

Le PS, le PLR et l'UDC maintiennent le postulat qu'ils présenteront jeudi soir: ils demandent à la Municipalité de Vevey de bien vouloir étudier la suspension des deux élus.

"Démission collective"

D'autres partis privilégient une solution plus radicale. "Nous allons d'abord proposer le refus de ce postulat. Malheureusement et dans un certain désespoir, nous allons aussi dire que la seule solution immédiate que nous voyons pour redémarrer vers de nouvelles perspectives est une démission collective de l'ensemble des Municipaux restants", lance Alain Gonthier, le co-président de Décroissance Alternatives, la "gauche de la gauche" de Vevey.

Le parti rappelle également l'inégalité de traitement entre la suspension du municipal socialiste Lionel Girardin, accusé de gestion déloyale, et les faits reprochés aux deux élus de Vevey Libre.

Apaisement souhaité

D'autre part, un apaisement de la situation est souhaité par Vevey Libre, le parti des deux municipaux visés. Nicolas Bonjour, son président, relève l'importance de la présence citoyenne de jeudi soir, qui dépasse les règlements de compte sur les réseaux sociaux.

Il rappelle que les dossiers fonctionnent malgré tout à Vevey et que le travail se fait, malgré l'ambiance catastrophique. D'après lui, l'heure est désormais à l'attente et il faut laisser la justice faire son travail.

Le PDC s'abstient quant à lui de se prononcer sur le postulat. Les démocrates-chrétiens reconnaissent l'ampleur de la crise, mais, selon eux, la solution passe par une aide extérieure. En revanche, si la Municipalité ne joue pas le jeu, la démission en bloc peut être sérieusement envisagée.

>> Le débat dans Forum entre Pierre Chiffelle, avocat du municipal Michel Agnant, et Philippe Herminjard, président du PLR Vevey

La place du marché de Vevey photographiée en février 2018.
Anthony Anex - Keystone
Forum - Publié le 11 octobre 2018

Sarah Clément/gma

>> Voir aussi l'analyse de Claude-Olivier Volluz:

Claude-Olivier Volluz: "Les élus pourrait demander un postulat plutôt qu'une suspension."
19h30 - Publié le 11 octobre 2018

Publié le 11 octobre 2018 à 14:25 - Modifié le 11 octobre 2018 à 20:29