Modifié

Les deux élus de Vevey Libre sous enquête pourraient être suspendus

Julien Rilliet, conseiller communal à Vevey. [Twitter]
Possible suspension de deux municipaux veveysans: interview de Julien Rilliet / Forum / 5 min. / le 8 octobre 2018
Alors qu'une perquisition a été menée vendredi aux bureaux et domiciles de deux municipaux veveysans, les deux élus de Vevey Libre pourraient être suspendus de leur fonction à l'exécutif, a appris la RTS lundi.

L'ensemble des partis veveysans, sauf Vevey Libre et Décroissance alternative, devraient déposer jeudi au Conseil communal une demande de suspension de Michel Agnant et Jérôme Christen.

Une circulaire est en train de tourner au sein des partis, car il faut une majorité des deux tiers du Conseil communal pour demander une telle suspension. Selon les informations de la RTS, le compte devrait être atteint jeudi et ce sera au Conseil d'Etat vaudois d'agir.

Jérôme Christen et Michel Agnant étant désormais sous enquête pénale, la majorité du Conseil communal estime qu'il faut les suspendre à leur tour pour sauvegarder les institutions, leur donner du temps pour préparer leur défense et prouver leur innocence si c'est le cas.

"Ramener le calme dont Vevey a besoin"

"Quand la police débarque à six heures du matin pour perquisitionner des élus, sur demande du Ministère public, c'est que les faits doivent être relativement graves", a estimé lundi dans Forum Julien Rilliet, conseiller communal socialiste qui votera jeudi en faveur de la suspension. Pour lui, il ne s'agit "pas d'une vengeance" à l'encontre des deux élus, mais une manière "de faire en sorte que la loi soit respectée et que Vevey puisse enfin sortir la tête de l'eau".

"Le Conseil d'Etat saura prendre ses responsabilités (...) C'est la seule autorité garante des institutions et de leur bon fonctionnement, et la seule capable de ramener le calme dont Vevey a besoin", a-t-il insisté.

>> Lire aussi: Enquête pénale ouverte contre deux municipaux de Vevey Libre

Liens avec l'affaire Girardin

Les bureaux et domiciles des deux élus ont été perquisitionnés vendredi. Ils sont poursuivis pour violation du secret de fonction dans le cadre de l'affaire Lionel Girardin, un autre membre de la Municipalité, suspendu, lui, depuis juin dernier. Le socialiste est sous le coup, lui aussi, d'une enquête pénale mais pour des faits d'abus de confiance et de gestion déloyale d'intérêt public.

Valérie Hauert/jvia

Publié Modifié

Trois suspensions sur le fond d'une même affaire

Si le Conseil communal se prononce comme prévu jeudi, trois magistrats pourraient être suspendus sur un collège de cinq, sur fond d'une même affaire.

Lionel Girardin d'un côté, suspendu de la Municipalité suite aux révélations de Jérôme Christen et Michel Agnant et ces mêmes Jérôme Christen et Michel Agnant pour avoir transmis des documents sensibles sur Lionel Girardin à la commission de gestion.

Les deux élus de Vevey Libre affirment n'avoir rien à se reprocher et avoir agi au nom de la transparence.