Modifié le 18 septembre 2018 à 16:29

La jeune Vaudoise qui avait accueilli un sans-papier a été acquittée

Une affiche de l'EVAM à Ecublens.
L'EVAM, l'établissement vaudois d'accueil des migrants, était au courant de la démarche de la jeune femme. [Leo Duperrex - Keystone]
La jeune Vaudoise qui avait été condamnée pour avoir loué son appartement à un Iranien sans titre de séjour a finalement été acquittée mardi par le Tribunal de police de Lausanne.

En mai dernier, cette jeune femme de 27 ans avait été condamnée pour délit de solidarité à une amende de 160 francs et à 20 jours-amende avec sursis pour avoir accueilli ce requérant débouté qui ne pouvait séjourner dans un abri PC pour des raisons de santé.

La jeune Vaudoise avait fait recours, jugeant absurde d'être punie alors que le loyer était pris en charge par l'EVAM, l'établissement vaudois d'accueil des migrants.

De bonne foi

Le Tribunal de police de Lausanne a ordonné un acquittement, estimant qu'elle avait agi de bonne foi et en toute transparence, car tant l'EVAM que le Service de la protection de la population étaient au courant de sa démarche. On lui remboursera aussi ses frais d'avocat.

Le verdict, qui a été accueilli avec soulagement et applaudissements dans la salle, peut toutefois encore faire l'objet d'un recours du Ministère public.

>> Les précisions de Patrick Le Fort dans le 12h45:

Délit de solidarité à Lausanne. Le commentaire de Patrick Lefort, au Tribunal de police de Lausanne.
12h45 - Publié le 18 septembre 2018

boi

Publié le 18 septembre 2018 à 16:01 - Modifié le 18 septembre 2018 à 16:29