Modifié le 11 septembre 2018 à 20:30

Les CFF vont ériger des clôtures pour prévenir les suicides sur les voies

Suicides sur les voies ferroviaires. Il y a une nécessité de prévention. Les CFF veulent installer des barrières.
Suicides sur les voies ferroviaires. Il y a une nécessité de prévention. Les CFF veulent installer des barrières. 19h30 / 2 min. / le 11 septembre 2018
Alors que 140 personnes se donnent la mort chaque année en moyenne sur les voies ferroviaires helvétiques, les CFF ont annoncé que des grillages seront posés au printemps sur certains sites délicats pour prévenir les suicides.

Selon 24 heures, qui révèle l'information mardi, onze sites délicats ont été répertoriés sur la ligne Villeneuve-Genève. C'est sur ces "blacks spots" validés par les mécaniciens que se produisent fréquemment des événements tragiques, suicides ou accidents.

Entre Villeneuve et Lausanne, quatre sites ont été retenus en Lavaux, où des baigneurs longent les voies pour se rendre à des plages sauvages. Entre Lausanne et Genève, sept lieux concentrent la majorité des accidents de personnes.

5 kilomètres de barrières

Des barrières de 1,2 mètre en Lavaux et 2 mètres entre Lausanne et Genève seront érigées début 2019 sur un total de 5 kilomètres et pour un coût d'un million de francs.

Le but premier est évidemment de sauver des vies, mais il s'agit aussi d'éviter le chaos qui se produit régulièrement sur le réseau ferroviaire à cause d'accidents de personne. Il a ainsi été déterminé que 12% des retards de train sont dus à des intrusions de tiers sur les voies pour une raison ou une autre.

>> Lire aussi Les trains circulent à nouveau entre Nyon et Allaman

boi

Publié le 11 septembre 2018 à 14:48 - Modifié le 11 septembre 2018 à 20:30