Modifié le 28 août 2018 à 19:01

Le PLR vaudois veut que le CHUV devienne plus autonome

Le PLR vaudois a déposé mardi au Grand Conseil une initiative parlementaire pour changer la gouvernance du CHUV. Il veut un établissement hospitalier plus autonome, doté d'un conseil d'administration.

Le CHUV est actuellement un service de l'Etat, c'est-à-dire sous la houlette du Département de la santé. Il doit devenir un établissement autonome de droit public, estime le PLR qui regrette que le chef dudit Département, en l'occurrence Pierre-Yves Maillard, soit "coiffé d'une double casquette: politique et opérationnelle".

Dans ce domaine, le canton de Vaud fait figure d'exception en Suisse, poursuit le parti. Avec un budget de 1,7 milliard de francs par an, le CHUV est un "véritable mastodonte" dans l'univers hospitalier.

Le PS opposé

La proposition du PLR fait bondir la gauche. Les socialistes ont ainsi réagi par le dépôt d'une interpellation. Dans ce texte, ils s'inquiètent des risques d'une autonomisation du CHUV en terme de perte de contrôle démocratique et d'accès aux soins. Et ils s'interrogent sur les coûts d'une telle autonomisation.

>> Ecouter le débat dans Forum entre les députés Jean Tschopp (PS/VD), et Florence Bettschart-Narbel (PLR/VD):

Vue extérieure du CHUV de Lausanne en juin 2014.
Sandro Campardo - Keystone
Forum - Publié le 28 août 2018

ats/lan

Publié le 28 août 2018 à 18:58 - Modifié le 28 août 2018 à 19:01