Modifié le 21 août 2018 à 09:39

La possible nomination de Pierre-Yves Maillard à l'USS agite le PS vaudois

Jessica Jaccoud, présidente du PS vaudois.
Succession à la tête de l'Union syndicale suisse: interview de Jessica Jaccoud Forum / 7 min. / le 20 août 2018
Le possible départ anticipé de Pierre-Yves Maillard du Conseil d'Etat agite déjà la politique vaudoise. Mais la présidente du PS Jessica Jaccoud refuse pour l'heure d'en débattre sur la place publique.

Si l'actuel conseiller d'Etat socialiste vaudois était élu cet automne à la tête de l'Union syndicale suisse (USS), le canton de Vaud se dirigerait vers une élection complémentaire au gouvernement - peut-être au début 2019 déjà. La question des candidats susceptibles de succéder à cette véritable locomotive socialiste se poserait alors.

>> Lire: Pierre-Yves Maillard se dit intéressé à diriger l’Union syndicale suisse

Et dans cette perspective, un nom revient sur toutes les lèvres, celui de l'actuel syndic de Lausanne Grégoire Junod. Il bénéficie d'une grande expérience politique, d'un passé syndical et d'un parcours sans faute à la tête de la capitale vaudoise. Mais il n'occupe son poste que depuis deux ans. Injoignable lundi, il n'a pas pu dire à la RTS s'il était potentiellement intéressé.

>> Les propos de Pierre-Yves Maillard dans le 19h30

Pierre-Yves Maillard vise la présidence de la très influente Union syndicale suisse
19h30 - Publié le 20 août 2018

Une candidature féminine semble moins évidente, alors que deux socialistes - Nuria Gorrite et Cesla Amarelle - siègent déjà au gouvernement cantonal. Mais un nom circule tout de même, celui de la conseillère aux Etats Géraldine Savary. Contactée par la RTS, elle dit cependant vouloir privilégier sa carrière fédérale.

Aucun nom avancé avant un débat au sein du PS

Interrogée lundi dans l'émission Forum, la présidente du PS vaudois Jessica Jaccoud souligne qu'il y a encore beaucoup de "si" par rapport à l'élection de Pierre-Yves Maillard à l'USS. "On travaille avec ces hypothèses. Il représente une candidature solide, ce serait une opportunité formidable à mon sens pour le monde syndical et pour le canton de Vaud (…) Mais on reste encore sur des hypothèses. Le parti va bien évidemment prendre en main cette question et travailler tant sur la stratégie que l'agenda."

Jessica Jaccoud précise dans la foulée qu'elle ne donnera aucun nom pour l'instant. "Ce n'est pas dans nos valeurs et nos processus que la présidente de parti articule des noms sans avoir consulté la base et sans avoir fait un véritable processus démocratique", rappelle-t-elle. "Il y aura un délai donné aux candidats pour s'annoncer et - in fine - ce sera au congrès de se prononcer."

"Le PS ne limite pas une candidature à un genre"

La présidente du PS vaudois n'écarte pas, quoi qu'il en soit, la possibilité d'une candidature féminine. "Le parti socialiste n'a jamais limité une candidature à un genre", rappelle-t-elle. "De la même manière, nous n'allons pas interdire à une femme d'être candidate à cette élection. Il y a des enjeux principaux liés à la majorité de gauche au Conseil d'Etat et le parti devra se concentrer sur un candidat ou une candidate avec les épaules suffisamment solides pour maintenir cette majorité. Et je pense que c'est ce critère-là qui primera sur le genre."

Possible candidature féminine aussi pour l'USS

A propos d'un possible candidature féminine à la présidence de l'USS, la socialiste souhaite qu'une femme "qui a les compétences requises pour le poste puisse se présenter et je ne doute pas que les délégués de l'USS choisiront la personne la plus compétente. Si certaines d'entre nous parlent de quotas, ce que nous ne voulons surtout pas c'est des alibis. Et dans ce sens, je suis convaincue que si une femme est élue, ce ne sera pas parce qu'elle est une femme mais c'est parce qu'elle a toutes les compétences pour occuper ce poste."

>> L'interview de Stefan Giger, secrétaire général du SSP:

Stefan Giger, secrétaire général de la VPOD.
Lukas Lehmann - Keystone
Forum - Publié le 20 août 2018

Martine Clerc/oang

Publié le 20 août 2018 à 19:09 - Modifié le 21 août 2018 à 09:39