Modifié le 18 août 2018 à 18:50

Passeport suisse refusé à un couple qui a décliné une poignée de main

L'Hôtel de Ville, siège des autorités communales lausannoises.
L'Hôtel de Ville, siège des autorités communales lausannoises. [Laurent Gillieron - Keystone]
La Municipalité de Lausanne a décidé de refuser la nationalité suisse à un couple dont la demande a été examinée ce printemps, qui avait refusé de serrer la main des personnes de sexe opposé lors de leur audition, selon 24 heures.

Au cours de l’entretien, les élus ont aussi constaté que les candidats répondaient avec réticence aux questions si elles n’étaient pas posées par une personne du même sexe, relate le quotidien vaudois sur son site vendredi. L’homme et la femme ne regardaient pas non plus leur interlocuteur dans les yeux s’il était du sexe opposé.

Conditions d'intégration pas remplies

Pour le syndic Grégoire Junod, la naturalisation repose à la fois sur l'examen d'une série de connaissances et sur la vérification de critères d'intégration, a-t-il expliqué dans l'émission Forum. "Ne pas serrer la main à des personnes de sexe opposé ni répondre à leurs questions s'inscrivait en contradiction avec le principe d'égalité entre les hommes et les femmes".

"La naturalisation passe aussi par l'adhésion et le respect de nos règles constitutionnelles, légales et coutumières. Devenir Suisse, c'est aussi admettre une série de règles et de valeurs communes, sans pour autant renier ses origines", a encore relevé le syndic socialiste.   

>> Son interview dans l'émission Forum:

Grégoire Junod, syndic de Lausanne.
Cyril Zingaro - Keystone
Forum - Publié le 17 août 2018

La Municipalité lausannoise a dès lors estimé que les conditions d’intégration n'étaient pas remplies pour permettre l’obtention du passeport suisse.

kkub

Publié le 17 août 2018 à 15:10 - Modifié le 18 août 2018 à 18:50