Modifié le 27 juin 2018 à 18:58

Des voyages de Pascal Broulis en Russie soulèvent des questions

Pascal Broulis, conseiller d'Etat vaudois, lors de la conférence de presse du 30 mai.
Pascal Broulis, conseiller d'Etat vaudois, lors d'une conférence de presse. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
Pascal Broulis, chef du Département vaudois des finances, s'est rendu à plusieurs reprises en Russie pour des voyages annoncés comme privés, mais dont le règlement des coûts pose question, révèle le Tages-Anzeiger mardi.

Le conseiller d'Etat vaudois a voyagé à plusieurs reprises avec le milliardaire Frederik Paulsen, un des principaux contribuables du canton, raconte le quotidien alémanique. L'homme d'affaires se trouve à la tête de la multinationale Ferring, basée à Saint-Prex (VD), un groupe qui a profité d'une exonération fiscale par le passé.

Proche de Vladimir Poutine, Frederik Paulsen est également le consul honoraire de Russie à Lausanne. Il invite régulièrement des politiciens suisses dans le pays qu'il représente, selon le Tages-Anzeiger, dont l'ancien président du gouvernement genevois François Longchamp et la conseillère aux Etats Géraldine Savary (PS/VD).

"J'ai payé de ma poche"

"Ce sont des voyages privés que j'ai entrepris durant mes vacances et j'ai payé de ma poche", affirme Pascal Broulis, interrogé par le quotidien. Le magistrat refuse toutefois d'en présenter les factures. "Je ne dois rien à (Frederik Paulsen)", précise-t-il.

Dans un communiqué publié mardi, Frederik Paulsen explique avoir participé à des voyages organisés par Eric Hoesli, journaliste et spécialiste de la Russie. Chaque participant s'est acquitté "des frais liés à l'organisation de ces voyages", ajoute-t-il.

L'homme d'affaires se dit par ailleurs "scandalisé par les accusations et insinuations qui figurent" dans l'article du Tages-Anzeiger.

Des voyages "sur une base amicale"

Dans l'émission Forum, le journaliste Eric Hoesli revient sur les conditions des voyages qu'il organise. "Les rapports qu'il peut y avoir dans le voyage entre les gens qui sont des politiciens et d'autres qui ne le sont pas du tout, se font sur une base amicale, cela n'a rien à voir avec des voyages d'affaires ou à connotation politique. (...)"

Et l'organisateur insiste: "En aucun cas, et je peux vous donner ma parole, je n'ai vu Pascal Broulis et Frederik Paulsen discuter de quoi que ce soit qui ait affaire avec un statut ou un élément fiscal."

>> Ecouter l'interview de Eric Hoesli dans l'émission Forum

Le journaliste Eric Hoesli.
Salvatore Di Nolfi -
Forum - Publié le 26 juin 2018

La totalité des frais payés?

Un autre participant à un de ces voyages dit cependant que les invités payaient le déplacement mais pas la totalité des frais en Russie. Des frais effectifs difficiles à évaluer, des hélicoptères militaires russes ayant été utilisés pour certains vols.

Le caractère privé des voyages est également mis en doute par le quotidien alémanique. Lors d'un déplacement entrepris par Pascal Broulis en Russie en 2013, des rencontres avec les exécutifs locaux ont été organisées, durant lesquelles les participants ont parlé d'investissements, selon des photos et des rapports d'agences.

>> Revoir le reportage du 19h30 sur les cadeaux en politique: 

Cadeaux politiques: cette pratique n’est pas traitée de la même façon suivant le canton
19h30 - Publié le 24 juin 2018

cab/tmun

Publié le 26 juin 2018 à 12:21 - Modifié le 27 juin 2018 à 18:58

Une interpellation déposée par Ensemble à Gauche

A la suite des révélations du Tages-Anzeiger, Ensemble à Gauche a déposé mardi au Grand Conseil une interpellation qui parle de "cadeaux fiscaux" et de "retour d'ascenseur". Le groupe souhaite savoir si l'entreprise de Frederik Paulsen, ou lui-même, a "bénéficié d'exonérations fiscales de la part du canton entre 2006 et 2016".

Il tient aussi à savoir si le canton a accordé des facilités à cette entreprise et souhaiterait voir les justificatifs des voyages du ministre. Ensemble à Gauche s'interroge encore: ces voyages ne sont-ils pas de nature à violer un article pénal sur la corruption?
(ats)