Modifié le 06 mars 2018 à 12:46

Nuria Gorrite refuse que le cas Broulis soit traité par ses propres services

Nuria Gorrite, conseillère d’Etat vaudoise, cheffe des infrastructures.
Nuria Gorrite. [Valentin Flauraud - Keystone]
La déclaration d'impôt de Pascal Broulis ne doit pas être contrôlée par des services de son propre département, a indiqué la présidente du gouvernement vaudois Nuria Gorrite dans le Tages-Anzeiger.

Selon elle, le gouvernement ne devrait pas accepter que l'Inspectorat fiscal soit chargé de contrôler la déclaration d'impôt du grand argentier vaudois.

L'Inspectorat fait partie du Département des finances, il est donc placé sous la responsabilité de Pascal Broulis et les conflits d'intérêts sont manifestes, explique Nuria Gorrite dans le journal zurichois.

Dans Le Matin dimanche, Pascal Broulis a déclaré qu'il était prêt à ce que sa déclaration d'impôt soit soumise à l'Inspectorat.

Réunion mardi du Grand Conseil

Le gouvernement va fixer mercredi dans sa séance les conditions garantissant l'objectivité d'un tel examen.

Interrogé lundi par l'ats en marge d'une conférence de presse, Pascal Broulis a renvoyé toute discussion sur ses impôts à la séance du Grand Conseil de mardi durant laquelle il répondra aux questions des députés.

ats/lan

Publié le 05 mars 2018 à 11:32 - Modifié le 06 mars 2018 à 12:46