Modifié le 21 décembre 2017

Le processus de médiation au sein de la Municipalité interrompu à Vevey

Les municipaux veveysans Michel Agnant et Jérôme Christen, mercredi 20.12.2017.
Les municipaux centristes veveysans donnent leur version de la crise à l'exécutif Le 12h30 / 1 min. / le 20 décembre 2017
A Vevey, les deux municipaux centristes, Michel Agnan et Jérôme Christen, ont interrompu le processus de médiation annoncé la veille par le biais d'un communiqué officiel. La Municipalité est secouée par des "tensions internes".

A l'occasion d'une conférence de presse inattendue mercredi matin, les deux municipaux de Vevey Libre ont déclaré qu'ils considéraient le processus de médiation comme "terminé". Selon eux, les règles n'ont pas été respectées, les trois autres membres de l'Exécutif ayant rendu le processus public.

"Il s'agit d'une attaque directe à notre encontre", a déclaré Jérôme Christen. "De notre point de vue, il n'est pas possible de lancer une attaque publique quand une médiation est en cours."

"Tensions internes importantes"

La syndique de Vevey, la Verte Elina Leimgruber, a dit "prendre acte" de la décision des deux centristes.

L'existence de ce processus a été rendue publique la veille. Le communiqué officiel émanant de la Municipalité a fait état de "non-respect des règles régissant les fonctionnements du collège" et de "tensions internes importantes". Une médiation a été demandée à l'Etat de Vaud, lequel a mandaté la préfète du district de Lausanne, Clarisse Schumacher Petoud.

>> Lire: En crise, la Municipalité de Vevey demande une médiation à l'Etat de Vaud

ta avec ats

Publié le 20 décembre 2017 - Modifié le 21 décembre 2017