Modifié le 12 août 2017

La Vaudoise Jacqueline de Quattro vise le Conseil national en 2019

Jacqueline de Quattro a, désormais, le regard porté vers Berne.
Jacqueline de Quattro a, désormais, le regard porté vers Berne. [Dominic Steinmann - Keystone]
Au Conseil d'Etat vaudois depuis douze ans, la PLR Jacqueline de Quattro envisage de se présenter au Conseil national lors des élections fédérales de 2019. Elle l'explique dans 24 heures samedi.

"Je me mettrai probablement à la disposition de mon parti pour l’élection au Conseil national. En 2019, j’aurai fait douze ans au Conseil d’Etat, l’équivalent de trois législatures sous l’ancienne Constitution (...) Il est temps de laisser la place à quelqu’un de plus jeune", explique Jacqueline de Quattro.

Lorsque le quotidien lui demande pourquoi elle ne vise pas le Conseil des Etats, l'élue PLR répond: "(L'actuel sénateur PLR vaudois) Olivier Français a réussi le tour de force de reprendre ce siège à la gauche en 2015. Cet exploit-là se respecte".

Soutien à Isabelle Moret pour le Conseil fédéral

Alors qu'elle avait manifesté son intérêt pour succéder à Didier Burkhalter au Conseil fédéral, Jacqueline de Quattro s'est finalement retirée de la course: "C’est (Isabelle Moret) qui a les meilleures chances d’être élue (...) et voir accéder une femme vaudoise au Conseil fédéral l’emporte sur mon intérêt personnel", dit-elle.

Et de souligner que sa candidature avait pour objectif de "rompre avec le leitmotiv du 'Ticino First'". "Ce siège est romand et s’il revient à un Tessinois, on ne sera pas près de le récupérer. C’est celui de l’UDC Guy Parmelin que l’on peut considérer comme 'surnuméraire', car acquis au détriment des Suisses alémaniques".

>> Lire aussi: Pas de candidat PLR de dernière minute au Conseil fédéral

hend

Publié le 12 août 2017 - Modifié le 12 août 2017