Modifié le 29 juin 2017

Arrestation de trois terroristes présumés dans le canton de Vaud

Le canton et les communes vaudoises épinglés par la Cour des comptes pour leur mise en œuvre très lacunaire de la réforme policière.
Le canton et les communes vaudoises épinglés par la Cour des comptes pour leur mise en œuvre très lacunaire de la réforme policière. [Keystone]
La police vaudoise a mené une action antiterroriste musclée contre un couple samedi près d'un centre commercial d'Aubonne. Au total, trois terroristes présumés ont été interpellés entre vendredi et samedi.

Des policiers armés et cagoulés ont pointé leur arme vers une voiture sur le parking d'un complexe commercial d'Aubonne (VD) samedi après-midi, sous les yeux ébahis de témoins. Dans la véhicule se trouvaient notamment un homme et une femme voilée.

Au total, trois personnes ont été interpellées entre ce 24 juin et la veille, notamment pour "soutien à une organisation criminelle", indique le Ministère public de la Confédération. Il s'agit de trois hommes, précise la justice fédérale.

Selon les informations du 19h30 de la RTS, des explosifs auraient été découverts en lien avec la ou les personnes interpellée(s) à Aubonne, sans que l'on sache la nature de cet explosif, ni s'il a été découvert dans la voiture ou ailleurs. Le MPC a toutefois démenti ces informations mercredi, indiquant qu'"aucune trace d'explosif n'a été trouvée jusqu'ici".

Une menace imminente?

Ces informations indiquent-elles l'existence d'une menace imminente? "La notion d'imminence est déjà relative, disons que ce qui a été trouvé, s'agissant de ces personnes, démontre une capacité de passer à l'acte relativement rapidement", a relevé Eric Cottier, procureur général du canton de Vaud, dans le Journal du matin

>> Les précisions d'Eric Cottier, procureur général du canton de Vaud:

Eric Cottier.
Le Journal du matin - Publié le 27 juin 2017

Soupçon de lien avec des groupes terroristes

Il leur est reproché d'avoir enfreint la loi fédérale interdisant notamment les groupes terroristes Al-Qaïda et Etat islamique (EI). Ils sont également soupçonnés d'avoir soutenu, voire participé à une organisation criminelle, selon les précisions apportées par le MPC.

Le dossier était au départ entre les mains du Ministère public vaudois, qui a lancé la procédure pénale menant à ces trois arrestations. Les délits reprochés étant soumis à la juridiction fédérale, le MPC a repris le dossier. Contactée par la RTS, la police cantonale vaudoise ne s'exprime pas sur le sujet.

>> L'éclairage d'Annabelle Durand:

Arrestations à Aubonne: l'éclairage d'Annabelle Durand
19h30 - Publié le 27 juin 2017

Tania Barril/Annabelle Durand/Lara Gross

Publié le 27 juin 2017 - Modifié le 29 juin 2017