Modifié

Feu vert pour les plans de la première étape du tram lausannois

Image de synthèse de la future ligne, à la hauteur de Malley. [Architram, Architecture et Urbanisme SA]
Image de synthèse de la future ligne, à la hauteur de Malley. [Architram, Architecture et Urbanisme SA]
L'Office fédéral des transports (OFT) a donné son accord aux plans de la première étape du tram, ainsi qu'à des bus à haut niveau entre l'ouest et le centre de l'agglomération lausannoise.

Des recours demeurent possibles contre cette nouvelle étape du projet de tram entre le Flon et Renens. Il n'empêche, l'obtention de ce document par l'OFT équivaut à un permis de construire, se réjouissaient jeudi le canton de Vaud et les Transports publics lausannois (TL).

Le Conseil d'Etat présentera prochainement les décrets qui doivent permettre de financer la part cantonale de la première étape de réalisation des axes forts.

Le tram T1 et les aménagements pour les bus à haut niveau entre Prélaz-les-Roses et Saint-François s'inscrivent en complément des lignes de métro M1, M2 et du futur M3, ainsi que du LEB (Lausanne-Echallens-Bercher).

Oppositions

La durée de construction de la première étape entre Lausanne et Renens est estimée à quatre ans et demi. Reste que des voix s'opposent toujours à ce projet qui a déjà pris du retard (voir encadré).

ats/gax

Publié Modifié

Plusieurs oppositions retirées

Lancée en juin 2012, la mise à l'enquête de la première étape du projet de tram lausannois a suscité 130 oppositions. Après des discussions et des modifications, par exemple le déplacement du terminus du tram au Flon, la plupart ont été retirées. Subsistent cependant une dizaine de dossiers sur lesquels un accord n'a pas encore pu être trouvé.

Les opposants peuvent toujours recourir au Tribunal administratif fédéral puis au Tribunal fédéral. A noter qu'une seconde étape est prévue en direction de Villars-Sainte-Croix.