Modifié

Le canton de Vaud s'engage à financer davantage l'accueil parascolaire

Pour 100 enfants, seuls 13 bénéficient actuellement d'une prise en charge parascolaire dans le canton de Vaud (image d'illustration). [Romain Perrocheau - AFP]
Pour 100 enfants, seuls 13 bénéficient actuellement d'une prise en charge parascolaire dans le canton de Vaud (image d'illustration). [Romain Perrocheau - AFP]
Plébiscité en 2009 par plus de 70% des Vaudois, l'accueil parascolaire des enfants de 4 à 15 ans se concrétise. Le Conseil d'Etat a soumis au Grand Conseil la révision de la loi sur l'accueil de jour des enfants (LAJE).

La réforme oblige les communes à mettre en oeuvre un socle minimal de prestations avant et après l'école pour les 4 à 15 ans, a rappelé la conseillère d'Etat Nuria Gorrite jeudi devant la presse à Lausanne.

Après consultation des communes et des milieux concernés l'automne dernier, quelques modifications ont été apportées au projet de loi. Par rapport à l'avant-projet, le gouvernement a renforcé sa participation financière.

Hausse progressive des contributions

Aujourd'hui, le taux de couverture de l'accueil parascolaire se monte à 12,7% avec de fortes disparités entre communes et régions. Pour aider les communes à le développer, le Conseil d'Etat propose de renforcer son soutien à la Fondation pour l'accueil de jour des enfants (FAJE).

En plus des 30 millions supplémentaires prévus dans le cadre de la réforme de l'imposition des entreprises (RIE III), le canton s'engage à verser 17% de la masse salariale du personnel éducatif à partir de 2018, puis 25% en 2022, a indiqué la conseillère d'Etat.

>> Les explications de Nuria Gorrite dans le 12h45:

VD- Accueil parascolaire: entretien avec la conseillère d'Etat Nuria Gorrite [RTS]
VD/ Accueil parascolaire: entretien avec la conseillère d'Etat Nuria Gorrite / 12h45 / 2 min. / le 3 mars 2016

ats/dk

Publié Modifié