Publié

Le Grand Conseil vaudois rejette une initiative de l'ASLOCA

La situation reste particulièrement difficile à Lausanne. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
La situation reste particulièrement difficile à Lausanne. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
Le Grand Conseil vaudois s'est attaqué mardi au "paquet logement", qui vise à lutter contre la pénurie persistante dans le canton. Le Parlement a rejeté très clairement l'initiative de l'ASLOCA et validé le contre-projet du Conseil d'Etat.

Au vote, les députés ont préféré le texte du gouvernement par 108 voix contre 12 pour l'initiative et 6 abstentions. Le Grand Conseil a suivi l'avis de la commission, majoritairement favorable au contre-projet direct du Conseil d'Etat.

La Gauche est le seul parti à s'être prononcé en faveur de l'initiative "Stop à la pénurie de logements". Déposée il y a quatre ans par l'Asloca, le texte prévoit que les communes peuvent prononcer des expropriations pour construire des logements à loyer modéré.

Plusieurs passes d'armes

L'examen du texte lui-même n'aura lieu qu'après les vacances scolaires. Mais quelques passes d'armes en ont déjà donné un avant-goût mardi.

Les PLR Mathieu Blanc et Jacques Haldy ont dit tout le mal qu'ils pensaient du droit de préemption, source d'insécurité juridique selon eux. La gauche, elle, a critiqué le caractère non contraignant de certaines mesures prévues dans le contre-projet.

Publié