Modifié

Une femme à la tête de l'Université de Lausanne pour la première fois

Unil Université de Lausanne [Laurent Gillieron - Keystone]
La biologiste Nouria Hernandez nommée à la tête de l’Université de Lausanne / Le Journal du matin / 1 min. / le 26 juin 2015
La biologiste Nouria Hernandez devrait devenir la première rectrice de l'Université de Lausanne, a rapporté vendredi le quotidien 24 heures. Elle succédera à Dominique Arlettaz dès le 1er août 2016.

Le Conseil de l'Université de Lausanne (UNIL) a élu jeudi soir cette professeure de 58 ans par 26 voix sur 39 dès le premier tour. Nouria Hernandez succédera à l'actuel recteur, Dominique Arlettaz, une fois que le Conseil d'Etat vaudois aura confirmé ce choix.

Diplômée de l'Université de Genève, la biologiste a obtenu un doctorat en Allemagne, puis a poursuivi sa carrière aux Etats-Unis, avant d'être engagée en 2004 à l'UNIL. "A titre personnel, je m'attends à une grande aventure", a-t-elle déclaré après son élection, selon 24 heures.

Ancienne directrice d'un centre de l'UNIL

Autre première, cette succession ne sera pas assumée par l'un des actuels vice-recteurs. Durant le processus, Nouria Hernandez a tout de même pu invoquer son expérience de direction du Centre intégratif de génomique de l'UNIL de 2005 à 2014.

La future rectrice a déclaré vouloir oeuvrer pour davantage de femmes professeurs à l'UNIL et pour une meilleure transition des diplômés vers le monde du travail.

tmun

Publié Modifié

Autres candidats

Nouria Hernandez était en lice avec deux candidats, Fabien Ohl, doyen de la faculté des sciences sociales et politiques, qui a obtenu 6 voix, et Solange Ghernaouti, de la faculté des Hautes Etudes commerciales, qui a recueilli 3 voix.

Le parlement de l'Université, qui a élu la prochaine rectrice, est composé de représentants des professeurs des différentes facultés de l'UNIL, mais aussi de délégués des étudiants et du personnel.