Modifié le 29 mai 2015 à 13:55

La police a discrètement photographié les anti-Monsanto à Morges

Un policier photographie la foule des manifestants à Morges le 23 mai 2015.
Peut-on en Suisse manifester sans être fiché par la police? On en parle / 14 min. / le 29 mai 2015
La police vaudoise a photographié les manifestants contre la multinationale Monsanto lors de la marche de samedi dernier à Morges, selon une information de l'émission On en Parle sur RTS La Première.

Un auditeur de la RTS a remarqué et photographié un policier en uniforme qui était dissimulé au premier étage d'un immeuble donnant sur une des rues parcourues par les manifestants.

Ce dernier photographiait à l'aide d'un téléobjectif les personnes présentes dans la rue, soulevant la question des droits du citoyen suisse, et notamment en ce qui concerne la protection des données personnelles.

Surveillance "préventive"

La présence du policier présent sur la photographie fournie à la RTS a été confirmée par le porte-parole de la police vaudoise, Jean-Christophe Sauterel. Il a aussi indiqué que celles-ci n'ont pas été faites dans un but de surveillance des participants, mais visaient à pouvoir identifier d'éventuels auteurs en cas d'infractions.

Interrogé sur la durée de conservation des images, Jean-Christophe Sauterel a souligné qu'elle n'excédait pas 96 heures si aucune infraction était constatée.

Le porte-parole de la police vaudoise a également indiqué que lors de la manifestation de samedi, le policier photographe était dissimulé pour une "prise d'images préventive et discrète",  et que le but lors de cette manifestation n'était pas la dissuasion.

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté le 23 mai en Suisse contre la "multinationale des OGM", Monsanto, dont le siège européen se situe à Morges.

>> Lire: Environ 1500 personnes marchent contre Monsanto à Morges

Sophie Proust/ebz

Publié le 29 mai 2015 à 11:58 - Modifié le 29 mai 2015 à 13:55