Modifié

La spéculation sur les matières premières dénoncée à Lausanne

Environ 500 personnes ont défilé mardi à Lausanne pour dénoncer la spéculation sur les matières premières. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]
Manifestation contre le sommet des matières premières / Le Journal du matin / 1 min. / le 22 avril 2015
Environ 500 personnes ont défilé mardi à Lausanne pour dénoncer la spéculation sur les matières premières. Un sommet se tient jusqu'à mercredi à l'hôtel Beau-Rivage.

La manifestation s'est déroulée dans le calme, mais sous haute protection policière aux abords de l'hôtel à Ouchy.

A mi-parcours, une vingtaine de jeunes cagoulés, vêtus de noir, qui avaient pris part au cortège, ont lancé des bombes à eau sur les policiers et ont taggué quelques slogans sur les murs. Mais il n'y a pas eu d'affrontement avec les forces de l'ordre.

Le cortège a traversé la ville derrière la banderole "Les spéculateurs s'enrichissent, les peuples s'appauvrissent" et avec force slogans et chansons: "un monde meilleur sans les traders" ou "tout ce qu'ils ont, ils l'ont volé: ça va péter".

Interpellations en 2014

A Ouchy, la police avait placé une barrière qui interdisait tout accès au quai d'Ouchy, devant le Beau-Rivage. Les manifestants sont restés une heure sur place puis ont peu à peu quitté les lieux.

L'an dernier, les manifestants avaient franchi les barrières qui protégeaient l'accès au Beau-Rivage. La police avait alors procédé à 21 interpellations.

ats/lan

 

Publié Modifié