Modifié le 11 mars 2015 à 13:38

"Méthode inacceptable" pour occuper l'église Saint-Laurent à Lausanne

Migrants et militants devant l'église occupée de St-Laurent à Lausanne, 08.03.2015.
"Méthode inacceptable" pour occuper l'église Saint-Laurent à Lausanne Forum / 10 min. / le 10 mars 2015
Le président du Conseil synodal vaudois Xavier Paillard a condamné le coup de force qui a conduit à l'occupation de l'église lausannoise de Saint-Laurent, par un collectif de migrants menacés de renvoi.

Depuis dimanche, six exilés originaires d'Erythrée et d'Ethiopie se sont réfugiés dans l'église Saint-Laurent au coeur de la capitale vaudoise. Ce collectif, dont certains membres sont contraints de se cacher depuis des mois afin de ne pas être conduits aux frontières, souhaite que la paroisse accepte que l'église leur serve de refuge.

Le collectif devait quitter les lieux lundi

Le pasteur Xavier Paillard a toutefois condamné la méthode choisie, qu'il qualifie d'inacceptable. Il n'y a pas de négociations entre les deux parties, a-t-il précisé. Par ailleurs, les revendications sont politiques, donc ce collectif doit en premier lieu dialoguer avec les autorités, estime-t-il.

Michael Rodriguez, membre du collectif R qui a été créé pour cette action, a pour sa part défendu cette occupation en précisant qu'il s'agit d'une situation transitoire mais d'urgence. Son collectif souhaite que ces migrants soient protégés et que le conseil d’Etat renonce à les renvoyer étant donné que leurs dossiers n'ont pas été examinés.

Mouna Hussein/jzim

Publié le 10 mars 2015 à 18:59 - Modifié le 11 mars 2015 à 13:38