Publié le 17 mai 2014 à 16:08

Les Vaudois aux urnes pour la protection du paysage de Lavaux

Le site de Lavaux.
Vue sur le Lavaux. [ - ]
La protection du paysage viticole de Lavaux, au menu des votations vaudoises du 18 mai, se joue entre l'initiative "Sauver Lavaux III" et le contre-projet du Conseil d'Etat.

A travers l'association "Sauver Lavaux", son président Franz Weber a lancé sa troisième initiative populaire dédiée à la sauvegarde des paysages de Lavaux, dans le canton de Vaud. Le texte vise à "limiter la casse" face aux projets immobiliers, selon ses partisans.

Plusieurs organisations de défense de l'environnement, comme le WWF et Pro Natura, se sont associées à la famille Weber pour contrer la spéculation immobilière de cette région viticole classée au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 2007.

Stop aux "pustules de béton"

Interrogée par la RTS, Vera Weber, présidente de la Fondation Franz Weber, évoque les "pustules de béton qui défigurent" la zone.

L'initiative veut limiter de manière stricte les constructions, "mais ce n'est pas un arrêt total des constructions", assure-t-elle. "C'est limiter les dégâts et protéger les centres historiques des villages".

Contre-projet du gouvernement

Le canton de Vaud juge cette initiative "trop rigide". Néanmoins, l'objectif du gouvernement rejoint sur le principe le texte de Franz Weber quant au renforcement de la protection des zones agricoles et viticoles de la région.

Les autorités vaudoises ont opposé un contre-projet direct au texte, qui est soutenu par le Grand Conseil ainsi que par un comité interpartis comprenant notamment le PS, le PLR et les Vert'libéraux.

Ce contre-projet vise notamment à ne pas stopper toute nouvelle construction, comme des projets d'aménagement de parcelles viticoles (locaux de stockage ou des caveaux) et garantir une autonomie communale en matière d'aménagement du territoire.

Rappelons qu'en cas de double oui sur ce scrutin, la décision des Vaudois se fera par une question subsidiaire.

moha

Publié le 17 mai 2014 à 16:08