Modifié le 11 avril 2013 à 15:18

L'UDC du canton de Vaud compte sur le peuple pour interdire la mendicité

Lancement par l'UDC vaudoise d'une initiative populaire intitulée "Interdisons la mendicité et l'exploitation de personnes à des fins de mendicité sur le territoire vaudois".
L'UDC vaudoise revient à la charge contre la mendicité Le 12h30 / 1 min. / le 11 avril 2013
Après le rejet par le Parlement vaudois de la motion UDC pour l'interdiction totale de la mendicité sur l'ensemble du territoire cantonale, l'UDC vaudoise a lancé jeudi une initiative populaire pour obtenir cette interdiction.

L'UDC du canton de Vaud revient à la charge et lance une initiative populaire intitulée "Interdisons la mendicité et l'exploitation de personnes à des fins de mendicité sur le territoire vaudois".

Cette initiative, lancée ce jeudi matin, intervient à la suite du rejet par le Parlement vaudois, le 12 mars dernier, de la motion UDC pour l'interdiction totale de la mendicité sur l'ensemble du territoire cantonale.

"Texte conforme au droit fédéral"

Après l'échec subi devant le législatif, le parti espère avoir plus de chances devant le peuple. "On s'attend à un certain succès, déclare Michaël Buffat, chef du groupe UDC au Grand Conseil vaudois. La population a conscience du problème."

L'UDC cantonale s'est également assurée de la conformité du texte avec le Droit fédéral en matière de droits humains. "Ces mendiants font partie de réseaux organisés", estime Michaël Buffat.

L'UDC Vaud dispose désormais de quatre mois pour récolter les 12'000 signatures nécessaires.

Yves Terrani/lgr

Publié le 11 avril 2013 à 12:48 - Modifié le 11 avril 2013 à 15:18