Modifié le 31 août 2012 à 09:30

Bisbille autour de la succession à la tête du Théâtre Boulimie à Lausanne

Martine Jeanneret (à gauche) et Lova Golovtchiner, directeurs historiques du Théâtre Boulimie.
Martine Jeanneret (à gauche) et Lova Golovtchiner, directeurs historiques du Théâtre Boulimie. [Jean Mayerat - Association Films Plans-Fixes]
Martine Jeanneret et Lova Golovtchiner, directeurs historiques du Théâtre Boulimie à Lausanne, vont passer la main. La désignation de leurs successeurs est toutefois source de discorde avec la Ville.

Le Théâtre Boulimie se cherche des successeurs. Martine Jeanneret et Lova Golovtchiner, figures mythiques de la salle lausannoise, envisagent en effet de se retirer, comme expliqué dans l'émission Forum de la RTS.

Lova Golovtchiner, qui n’a pas souhaité s’exprimer, a contacté discrètement la Ville de Lausanne entre les mois de mars et avril derniers pour lui signifier son départ. La Ville possède en effet les murs du théâtre et lui apporte 390'000 francs annuels, sur un budget de 600'000 francs.

La Ville s'interpose

La Ville s’oppose à ce que les directeurs du Boulimie désignent eux-mêmes leurs successeurs, comme ces derniers l'espéraient. Le service culturel lausannois entend donc lancer un appel à un projet pour un théâtre renouvelé, auquel seront associés Martine Jeanneret et Lova Golovtchiner.

bkel

Publié le 30 août 2012 à 19:02 - Modifié le 31 août 2012 à 09:30