Modifié

Les aides soignantes du CHUV poursuivent leur bras de fer avec le Conseil d'Etat vaudois

les aides soignantes du CHUV veulent plus [salvatore di Nolfi -keystone]
les aides soignantes du CHUV veulent plus [salvatore di Nolfi -keystone]
Les aides soignantes du CHUV, qui réclament une revalorisation de leur fonction, ne sont toujours pas totalement satisfaites des propositions envoyées par le conseiller d'Etat vaudois Pierre-Yves Maillard.

Pierre-Yves Maillard propose aux aides soignantes de passer de la classe 4 à la classe 5, soit la plus élevée, après 12 ans d'ancienneté et l'accomplissement d'une tâche ajoutée à leur cahier des charges actuel. Les employées, réunies mardi après-midi en assemblée, ont estimé que 3 ans d'ancienneté devraient suffire. L'interview de Caroline Perrier, membre de la délégation aux négociations.


lan


Publié Modifié