Modifié

Le ciel changeant n'a pas empêché le public du Festival de la Cité d'être au rendez-vous

Le Festival de la Cité à Lausanne s'achève dimanche sur une fréquentation stable. Pendant six jours et par une météo changeante, environ 100'000 personnes. [Keystone - Miriam Theus]
Le Festival de la Cité à Lausanne s'achève dimanche sur une fréquentation stable / Le Journal horaire / 34 sec. / le 7 juillet 2024
Le Festival de la Cité à Lausanne s'achève dimanche sur une fréquentation stable. Pendant six jours et par une météo changeante, environ 100'000 personnes se sont rendues sur les différents lieux de spectacles et de concerts pour découvrir 136 projets artistiques.

"C’est la rencontre entre l’enthousiasme du public, sa curiosité et des projets artistiques spécialement pensés pour les différentes scènes qui rendent ce festival si unique, éditions après éditions", commente Martine Chalverat, directrice du Festival, citée dans un communiqué.

La manifestation gratuite a accueilli 177 représentations, parmi lesquelles 61 spectacles d'arts vivants, 66 concerts et 35 DJ-sets.

Parmi les nombreux moments forts, les organisateurs citent le spectacle de danse contemporaine de la chorégraphe brésilienne Alice Ripoll, les acrobates de la Bête à quatre qui ont "tutoyé le ciel sur le Pont Bessières" ou encore les Circassiens de la Générale Posthume qui ont ravi le public malgré la pluie.

La cathédrale ou l'usine Tridel pour faire la fête

Au niveau de la programmation musicale, le concert "Aïta Mon Amour", les lives reggaeton de Tendinites et Six Sex ont fait grimper la température. Plus intimistes, le trio jazz "Le Cri du Caire" et le guitariste espagnol Raül Refree ont subjugué une cathédrale pleine, tout comme la création inédite de Billie Bird et les FlamboyantesxXl sur la scène du Grand Canyon.

La joueuse de synthé du groupe anglo-soudanais "The Scorpios" en concert sur la scène "La Chatelaine", le jeudi 4 juillet 2024. [KEYSTONE - MIRIAM THEUS]
La joueuse de synthé du groupe anglo-soudanais "The Scorpios" en concert sur la scène "La Chatelaine", le jeudi 4 juillet 2024. [KEYSTONE - MIRIAM THEUS]

Les projets hors les murs de la Cité ont également enthousiasmé les festivaliers, notamment la création "Les Ossip" de Vincent Fontannaz au Parc de l’Hermitage ou le seul-en-scène "Ruine" d’Erwan Ha Kyoon Larcher à l’Arsenic. Le public s’est aussi rendu en nombre vendredi et samedi pour les afters à l’usine Tridel, transformée en dancefloor géant.

Le budget de cette 52e édition se montait à 2,4 millions de francs. Le prochain Festival aura lieu du 1er au 6 juillet 2025.

ats/ami

Publié Modifié