Modifié

Des milliers de curieux se sont rendus à Echallens pour célébrer les 150 ans du LEB

Une rame du LEB en novembre 2017. Le 30 septembre 2023, la ligne ferroviaire a célébré ses 150 ans d'activité. [Keystone - Christian Brun]
Des milliers de curieux se sont rendus à Echallens pour célébrer les 150 ans du LEB / Le Journal horaire / 19 sec. / le 30 septembre 2023
Les 150 ans de la ligne Lausanne-Echallens-Bercher (LEB) ont attiré la foule samedi à Echallens (VD). Le public était composé de familles et de passionnés des trains. Il a pu admirer d'anciennes locomotives, mais aussi se renseigner sur les métiers actuels du chemin de fer.

L'affluence s'élève en tout à environ 6000 personnes: quelque 5000 participants samedi pour les animations à Echallens, plus un millier de voyageurs inscrits pour faire le trajet entre Echallens et Bercher dans un train à vapeur de 1890 durant tout le week-end.

"La fête a eu lieu samedi, mais nous faisons encore circuler la locomotive à vapeur dimanche, car nous avons eu énormément de demandes. Tout a été réservé en quelques jours", a expliqué Martial Messeiller, porte-parole des tl.

Visiter les ateliers

Samedi en fin de matinée, le public faisait déjà la queue pour les visites des ateliers ferroviaires. "On ne les avait pas ouverts depuis plusieurs années", a relevé le porte-parole. La compagnie a pu montrer le travail de maintenance, ainsi que différents matériels, comme un simulateur de conduite des trains.

La fête a attiré un public de familles, mais aussi des passionnés qui connaissent tout sur les trains, a poursuivi Martial Messeiller qui parle d'une journée "vraiment bon enfant et sympathique". La conseillère d'Etat Nuria Gorrite, en charge de la mobilité, était présente à la partie officielle, en compagnie de 150 invités.

Passé et présent

Les organisateurs ne voulaient pas faire une fête uniquement tournée vers le passé, mais aussi montrer les métiers du chemin de fer d'aujourd'hui. "Nous avons eu un bon mélange des deux, avec la technologie actuelle et les anciens véhicules", a ajouté le porte-parole. "Une manière peut-être d'éveiller l'intérêt de certains jeunes pour devenir conducteur de train", a-t-il avancé.

L'histoire du LEB remonte aux années 1860 avec les premiers projets de chemins de fer entre la capitale vaudoise et le Gros-de-Vaud. Après diverses études, c'est le 6 juin 1872 que le canton accorde la concession pour le premier chemin de fer à voie métrique de Suisse (une voie étroite dont l'écartement des rails est d'un mètre).

Trois trains par jour

L'exploitation commerciale est ouverte le 5 novembre 1873 entre Lausanne-Chauderon et Cheseaux. Trois trains circulent alors par jour avec un temps de parcours de 30 minutes.

Les locomotives à vapeur sont remplacées en 1935 par les premiers trains électriques. Au fil des ans, la ligne, affublée du sobriquet "La Brouette", se développe et se modernise. Un atelier est inauguré à Echallens, puis le tracé est prolongé jusqu'au Flon, en plein centre de Lausanne.

Un ouvrier marche dans le tunnel du LEB sous l'avenue d'Echallens, à Lausanne, lors de la fin des travaux, le jeudi 3 mars 2022. [Keystone - Laurent Gillieron]

Près de 4 millions de passagers

En 2013, les Transports publics de la région lausannoise (tl) reprennent la gestion opérationnelle du LEB. La cadence au quart d'heure jusqu'à Echallens est introduite en 2020. Deux ans après, le tunnel sous l'avenue d'Echallens est inauguré, ce qui permet d'éviter les collisions, jusque-là assez fréquentes, avec des voitures.

Aujourd'hui, le LEB transporte 3,8 millions de personnes par an. Il dessert onze communes le long de ses 23,6 km de voies ferrées, parsemées de 19 gares et haltes.

>> Lire aussi le grand format des Archives de la RTS : A bord du LEB, le train Lausanne-Echallens-Bercher

ats/ami

Publié Modifié