Modifié

Dernière mosaïque géante d'oeufs à Lausanne pour les enfants malades du cancer

Une bénévole dépose des oeufs sur le sol pour former la mosaïque lors de la 24ème édition de la Mosaïque de Pâques sur la place de la Navigation à Ouchy le dimanche 17 avril 2022 à Lausanne. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
Une 24e et dernière édition pour la mosaïque d'oeufs à Lausanne / Le Journal horaire / 17 sec. / le 17 avril 2022
La traditionnelle mosaïque d'oeufs qui pare la place de la Navigation à Ouchy à Lausanne à Pâques a vécu dimanche sa 24e et dernière édition. Au fil du temps, environ un million d'oeufs ont été utilisés pour 24 fresques, permettant de récolter près de 850'000 francs pour des oeuvres caritatives.

Pour Christophe Andreae, président de la Société de développement et des intérêts d'Ouchy (SDIO), "il faut savoir s'arrêter et passer à autre chose". "L'Association romande des familles d'enfants atteints d'un cancer (ARFEC) que nous avons soutenue durant quatorze ans a désormais d'autres sources de financement. Et 24 ans, c'est bon. C'est une jolie boucle qui est bouclée aujourd'hui avec le soleil et une magnifique fresque", explique-t-il à Keystone-ATS.

Cette année, le nombre d'oeufs a été limité à 20'000 pour créer la mosaïque. "C'est la bonne quantité pour redistribuer facilement les oeufs à des oeuvres caritatives et aux gens", relève Christophe Andreae. La fresque évoquait à la fois Pâques, Ouchy et le lac Léman. Elle a été dessinée par des enfants de 7 à 15 ans, atteints d'un cancer, lors d'un camp d'été organisé l'été dernier par l'ARFEC.

Aidés de leurs frères et sœurs, ils ont crayonné un œuf-aux-oreilles-de-lapin-géantissime. Avec un joli clin d'œil: la girouette Eole en toile de fond, symbole iconique du port d'Ouchy. Chaque oeuf, d'origine suisse, a été soigneusement déposé entre vendredi et dimanche pour composer le dessin en taille XXL.

La fresque a été dessinée par des enfants de 7 à 15 ans, atteints d'un cancer, lors d'un camp d'été. [Jean-Christophe Bott - Keystone]La fresque a été dessinée par des enfants de 7 à 15 ans, atteints d'un cancer, lors d'un camp d'été. [Jean-Christophe Bott - Keystone]

Plus de 50'000 francs récoltés

La mosaïque de 20'000 oeufs, vendus un franc pièce, a ainsi permis de récolter entre 50'000 et 60'000 francs en ajoutant des dons et soutiens divers, selon le président de la SDIO. L'argent récolté sera donc versé une dernière fois à l'ARFEC.

Une centaine de bénévoles ont mis la main à la pâte cette année pour réaliser la fresque. Une fois l'opération terminée, les oeufs sont donnés à des associations caritatives et revendus au public présent le dimanche en fin de journée. La manifestation est organisée par la SDIO et est soutenue par les Services industriels lausannois.

Action sociale et caritative

Durant un quart de siècle, le concept a toujours été le même. Pendant trois jours, le public dépose sur la fresque un ou plusieurs oeufs qu'il paie sur place ou que des organisations, entreprises ou autres acteurs ont achetés. Les fonds récoltés vont depuis quatorze ans à l'ARFEC.

Ils permettent de financer des camps d'été ou de soutenir des familles qui doivent par exemple se rendre régulièrement au CHUV à Lausanne pour le traitement de leur enfant et n'habitent pas à proximité. En Suisse romande, environ 450 enfants souffrent d'un cancer.

Avant l'ARFEC, d'autres organisations ont bénéficié de cette opération pascale, sociale et caritative: Transport Handicap Vaud et la Fondation Planète Enfants Malades.

Artistes connus

La mosaïque a parfois été dessinée par des artistes connus, comme Zep, Cosey, Burki ou encore Pécub. En 2010, la fresque pascale représentant un dessin de "Titeuf" avait battu un record, inscrit au Livre Guinness des records, avec 66'000 oeufs nécessaires à sa fabrication.

Au total, ce ne sont pas moins d'un million d'oeufs qui auront non pas roulé mais tenu debout pour composer 24 fresques de Pâques à Ouchy, selon Christophe Andreae. Les 24 opérations auront permis de récolter quelque 850'000 francs au total, calcule-t-il à l'heure de l'ultime bilan.

ats/cab

Publié Modifié