Modifié

Début des travaux du premier parc éolien vaudois à Sainte-Croix

Image d'illustration d'une éolienne. [VALENTIN FLAURAUD - KEYSTONE]
Début des travaux du premier parc éolien vaudois à Sainte-Croix / Le 12h30 / 40 sec. / mercredi à 12:30
Romande Energie a lancé mercredi les premiers travaux en vue de la construction de son projet de parc éolien à Sainte-Croix, le premier sur sol vaudois. Les turbines avaient fait l'objet de 20 ans de procédures, jusqu'aux derniers recours au Tribunal fédéral, rejetés ce printemps.

Six turbines de 150 mètres de hauteur seront implantées sur deux sites distincts, à la Gittaz-Dessus et au Mont-des-Cerfs. Une production de 22 millions de kilowattheures par an est visée, soit l'équivalent de la consommation électrique annuelle de la commune de Sainte-Croix.

A la faveur de conditions météorologiques favorables, les premiers travaux de génie civil destinés à préparer les accès et les plateformes ont débuté mercredi, précise le producteur et fournisseur d'énergie établi à Morges, dans le canton de Vaud. Se situant à une altitude de plus de 1200 mètres, le chantier se déroulera en plusieurs étapes, compte tenu des conditions météorologiques.

>> Voir aussi dans le 12H45:

Le chantier du parc éolien de Sainte-Croix commencera la semaine prochaine après 20 ans d'attente. [RTS]
Le chantier du parc éolien de Sainte-Croix commencera la semaine prochaine après 20 ans d'attente. / 12h45 / 2 min. / le 8 octobre 2021

Multiples recours

En avril dernier, le Tribunal fédéral (TF) avait rejeté pour l'essentiel les recours des opposants au parc éolien de Sainte-Croix. Romande Energie s'est vue imposer deux mesures supplémentaires pour la protection des oiseaux et le respect des normes anti-bruit.

Les juges de Mon Repos avaient estimé admissible l'octroi du permis de construire peu après l'adoption du plan d'affection cantonal, dès lors que ces deux étapes ont été examinées sans restriction par les instances de recours. Ils avaient aussi constaté que la coordination des procédures a été respectée.

Le TF avait écarté les préoccupations liées à la protection de la nature et du paysage. Ils avaient rappelé que certaines atteintes aux biotopes dignes de protection sont admises par la législation sur l'environnement, à condition qu'elles soient inévitables, que le projet soit d'intérêt public et qu'il ne puisse pas être réalisé ailleurs.

>> A lire aussi: Le Tribunal fédéral rejette l'essentiel des recours contre le parc éolien de Sainte-Croix

L'Association pour la défense des Gittaz et du Mont-des-Cerfs, Birdlife, Helvetia Nostra, une commune et de nombreux particuliers avaient recouru contre le feu vert donné au projet par les autorités cantonales et sa confirmation par le Tribunal cantonal.

ats/ami

Publié Modifié

Autres infrastructures dans l'expectative

Plusieurs autres projets éoliens dans le canton de Vaud sont en attente d'une décision de justice avec notamment les projets du Mollendruz (12 éoliennes), Sur Grati (6), dans la région de Vallorbe ou encore EolJorat Sud (8), sur les hauts de Lausanne et Eoljoux, dans la Vallée de Joux (7).

Recours à l'avenir plus difficiles?

Ce week-end, le journal alémanique NZZ am Sonntag indiquait que les contestations à rebondissements contre des projets éoliens ou hydroélectriques pourraient ne plus être possibles dans le futur. En effet, le Département fédéral de l'énergie (DETEC), dirigé par Simonetta Sommaruga, propose un regroupement des procédures qui impliquerait une seule et unique voie de contestation contre les infrastructures énergétiques d'envergure.

>> Les détails: Le Conseil fédéral veut réduire le nombre de recours contre les énergies renouvelables