Modifié

Les campeurs vaudois inondés par le lac de Neuchâtel seront indemnisés

Les campings vaudois inondés par le lac de Neuchatel seront indemnisés [Valentin Flauraud - Keystone]
L'ECA entrera en matière pour dédommager les propriétaires d'immeubles touchés par la crue du lac de Neuchâtel / La Matinale / 1 min. / jeudi à 06:00
La montée des eaux du lac de Neuchâtel a submergé plusieurs campings vaudois le week-end dernier, causant d'importants dégâts à de nombreuses caravanes. L'Etablissement cantonal d'assurance (ECA) a décidé d'entrer exceptionnellement en matière pour une indemnisation.

En principe, les contrats d'assurance de l'ECA prévoient une prise en charge des dégâts si le niveau d'eau du lac atteint 431 mètres. Or la crue a grimpé jusqu'à 430,73 mètres lundi matin, un record, avant d'amorcer une lente décrue d'un ou deux centimètres par jour.

>> Lire aussi : Les assurances craignent une multiplication des phénomènes liés au dérèglement climatique

Vu les circonstances, la direction de l'ECA a décidé mardi d'accorder sa couverture d'assurance pour tous les dommages consécutifs à la montée des eaux du lac de Neuchâtel. L'établissement d'assurance tient ainsi compte "de la situation hydrique exceptionnelle régnant dans la région et de la bise de ces derniers jours", a-t-il indiqué mercredi à Keystone-ATS.

La décision est valable pour tous les dommages aux bâtiments. Elle s'applique aussi en principe aux caravanes des campings.

Près de 180 sinistres

Mercredi, l'ECA a indiqué avoir reçu 178 déclarations de sinistres pour des caravanes et mobiles homes depuis le début des intempéries à la mi-juin. Elles proviennent notamment des campings d'Avenches, de Cudrefin, Cheseaux-Noréaz, Grandson, Yverdon-les-Bains et Yvonand.

Ce nombre augmente chaque jour. En ce qui concerne les caravanes, le dommage, respectivement l'indemnité, sera estimé par un "expert externe neutre", explique l'ECA.

>> Le point de situation au bord lac de Neuchâtel dans le 12h45 avec Philippe Humbert, syndic de Corcelles-près-Concise (VD) :

Philippe Humbert, syndic de Corcelles-près-Concise : "Piquer une tête dans le lac est tout sauf une bonne idée " [RTS]
Philippe Humbert, syndic de Corcelles-près-Concise : "Piquer une tête dans le lac est tout sauf une bonne idée " / 12h45 / 2 min. / le 21 juillet 2021

ats/asch

Publié Modifié

Le bois flottant commence à être évacué

La police du lac et l'office des eaux et des déchets de la Direction des travaux publics et des transports du canton de Berne s'emploient depuis quelques jours à récupérer le bois flottant sur le lac de Bienne. Jusqu'à présent, elle est parvenue à empêcher que les troncs ne perturbent le fonctionnement du barrage de Port, qui permet de réguler le niveau des eaux.

Les troncs d'arbres et les branches peuvent causer des dommages aux bateaux et aux écluses. Ils peuvent aussi constituer un danger pour les nageurs, même si la baignade est actuellement déconseillée sur le lac de Bienne.

A la fin de la semaine dernière, plus d'un millier de mètres-cubes de bois avaient déjà été récupérés.