Modifié

Le canton de Vaud aide les jeunes à "se ressourcer" en période de restrictions sanitaires

Le quotidien des jeunes depuis le début de la crise sanitaire du Covid-19 se résume à la routine "maison-école-dodo". [Laurent Gillieron - Keystone]
Le canton de Vaud aide les jeunes à se ressourcer en période de restrictions sanitaires / La Matinale / 60 sec. / mercredi à 06:00
Après des mois de pandémie de Covid-19, les jeunes ont besoin de se changer les esprits. Le canton de Vaud a donc décidé de soutenir financièrement des projets réalisés en faveur des enfants et des adolescents. Lancé en mars, l'appel à projets a rencontré un très fort engouement.

La Direction générale de l'enfance et de la jeunesse (DFJC), qui a coordonné l'opération, a reçu près 90 demandes. Douze projets scolaires et 37 autres se sont ainsi partagés quelque 170'000 francs.

"Les travailleurs sociaux ont constaté que les jeunes étaient les plus affectés par les restrictions liées à la pandémie, explique Manon Schick, directrice générale de la DFJC, dans La Matinale de mecredi. Ils n'avaient plus le droit de faire du sport, de se réunir dans les centres sociaux-culturels. Ils ont donc été privés de tous leurs contacts habituels."

Et d'ajouter: "Il fallait absolument leur permettre de se ressourcer, d'avoir à nouveau des projets en groupe avec des jeunes de leur âge."

Projets très variés

Les dossiers étaient portés par des communes, des associations ou encore des groupes de jeunes. De la culture à la promotion de la santé en passant par les loisirs, les projets concernaient des domaines très variés.

Ainsi, à Payerne, des professionnels du travail social ont investi, de mars à juin, la Halle des fêtes pour y proposer des espaces de jeux, de création artistique, d'études, de parole et de rencontres.

A Lutry, le Petit Cabanon, au bord du lac, accueille les jeunes de 15 à 25 ans, en fin de journée, jusqu'au mois d'août. A Cully, l'association de jeunes Burning virus a organisé début juillet un festival gratuit en plein air avec des groupes de musique de la région.

>> Ecouter aussi l'interview complète de Manon Schick, directrice générale de la Direction générale de l'enfance et de la jeunesse, dans La Matinale:

Manon Schick, directrice générale Amnesty International Suisse. [Alessandro della Valle - Keystone]Alessandro della Valle - Keystone
Interview de Manon Schick, directrice générale de la Direction générale de l'enfance et de la jeunesse / La Matinale / 1 min. / mercredi à 06:00

Maria Blasco/vajo

Publié Modifié