Publié

Les nouveaux syndics vaudois sont entrés en fonction, une première pour beaucoup

Entrée en fonction des nouveaux syndics vaudois élus ce printemps (vidéo) [RTS]
Entrée en fonction des nouveaux syndics vaudois élus ce printemps (vidéo) / L'éclairage d'actualité / 3 min. / le 1 juillet 2021
Les nouveaux syndics vaudois élus ce printemps sont entrés en fonction pour cinq ans. Beaucoup endossent ce costume aux fonctions et aux obligations très diverses pour la toute première fois.

On peut parler d'un important renouveau à la tête des quelque 300 communes vaudoises. Plus du 40% des syndics qui ont pris leur fonction ce 1er juillet ne l'étaient pas en 2016. Certains n'étaient même pas élus jusqu'ici.

C'est donc un peu l'inconnu pour Sandra Glardon, nouvelle syndique de La Tour-de-Peilz: "C'est vrai qu'on ne connaît pas tous les rouages, tout prendra un peu plus de temps, mais d'un autre côté on vient avec nos envies et notre fraîcheur", a-t-elle expliqué jeudi dans La Matinale.

Sandra Glardon pourra compter sur son expérience de cheffe d'entreprise car il n'existe pas de cursus spécifique permettant d'accéder à la fonction de syndic. Pourtant, entre la gestion des finances, l'aménagement du territoire ou encore les projets de constructions, le cadre juridique s'est passablement complexifié ces dernières années.

Que fait le syndic?

Dans le canton de Vaud, une dizaine de textes de loi évoquent la fonction de syndic et ses obligations. Les syndics représentent la commune à l'extérieur, chapeautent l'exécutif et l'administration, gèrent des projets et du personnel. Mais entre ville et campagne les problématiques et les enjeux diffèrent.

"Bien souvent, les nouveaux élus sous-estiment l'ampleur de la tâche et les responsabilités d'une telle fonction", explique Roxanne Meyer Keller, ex-syndique d'Avenches et membre de l'Union des Communes vaudoises.

 

Syndic est une fonction très solitaire, mais on a besoin de pouvoir échanger

Roxanne Meyer Keller. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
Roxanne Meyer Keller, ex-syndic d'Avanches

C'est pourquoi l'union vient de lancer un nouveau programme de mentorat pour accompagner les élus et permettre des échanges entres des communes qui partagent les mêmes enjeux.

Pour la nouvelle législature qui s'ouvre ce 1er juillet dans le canton de Vaud, les premiers enjeux concernent avant tout le financement de la facture sociale, l'aménagement du territoire ou encore le lien social mis à mal par la pandémie.

Julie Rausis/Katia Bitsch

Publié