Modifié

Vaud offre à son tour des protections menstruelles à ses élèves

Des protections hygiéniques en libre-service dans plusieurs écoles vaudoises. Un projet-pilote est lancé [RTS]
Des protections hygiéniques en libre-service dans plusieurs écoles vaudoises. Un projet-pilote est lancé / 19h30 / 1 min. / le 2 juin 2021
Le canton de Vaud a lancé mercredi la phase pilote de son projet de distribution gratuite de protections hygiéniques dans plusieurs établissements scolaires. Il veut faciliter l'accès à ces produits de première nécessité et briser le tabou des règles.

Sept établissements vaudois en disposent actuellement, 45 autres les rejoindront dès 2022, a annoncé mercredi le Département de la formation, de la jeunesse et de la culture (DFJC). Cette première phase permettra d'évaluer les besoins, avant une éventuelle généralisation.

L'école de Préverenges fait partie du projet pilote. Dans l'une des classes de 9e de l'école, 23 élèves suivent le cours de sensibilisation aux menstruations qui accompagne le projet. Il est destiné aux filles comme aux garçons.

"Si on met à disposition un matériel dans les toilettes des écoles, c'est important de pouvoir en parler. Et on l'a vu dans ces ateliers, il y a un véritable intérêt de la part des jeunes à recevoir de l'information, à pouvoir dialoguer, échanger sur cette thématique-là", a constaté Seema Ney, cheffe de projet à l'Etat de Vaud, dans le journal de 12h45 de la RTS.

"Savoir de quoi on parle"

"Le fait qu'on parle en classe de ce projet et qu'on ait l'avis de tous les élèves nous permet vraiment de discuter de ça, d'enlever ce tabou", s'est réjouie Laura, la déléguée de classe.

"Peut-être que je serai médecin, et peut-être que ce serait bien pour moi aussi, pour ma culture générale, de savoir de quoi je parle quand d'autres personnes parlent de règles", a réagi de son côté Salim, lui aussi délégué de classe. Tous deux ont participé activement à la mise en oeuvre du projet à Préverenges.Un distributeurs de protections hygiéniques installé dans le Gymnase de Renens. [Julie Liardet - RTS]Un distributeurs de protections hygiéniques installé dans le Gymnase de Renens. [Julie Liardet - RTS]

Accessibilité et anonymat

L'infirmière scolaire de l'école de Préverenges Mirka Lessi est en première ligne lorsque des élèves se posent des questions au sujet de leurs règles. En moyenne, deux d'entre elles la consultent sur ce point chaque semaine. "Moi j'ai des serviettes, ça fait partie de nos pharmacies. Simplement, il faut venir ici en chercher". Elle estime que les distributeurs de protections hygiéniques vont garantir une meilleure accessibilité et un meilleur anonymat.

Cette phase pilote doit permettre d'évaluer les coûts, les besoins et la méthodologie de sensibilisation des élèves. Elle durera une année.

>> Lire aussi: Le Grand Conseil vaudois veut des protections hygiéniques gratuites dans les écoles

Sujet TV: Yvan Thorimbert, Patrick Le Fort
Adaptation web: Vincent Cherpillod

Publié Modifié