Modifié

La future prison d'Orbe doit faire oublier la vétusté des geôles vaudoises

Image de synthèse du futur établissement pénitentiaire des Grands-Marais à Orbe. [Etat de Vaud]
Le canton de Vaud dévoile le futur établissement pénitentiaire des Grands-Marais à Orbe / Le 12h30 / 1 min. / le 3 mai 2021
Le voile a été levé lundi sur la future prison des Grands-Marais à Orbe. Prévue pour 2026, elle doit permettre au canton de faire face à la surpopulation carcérale et "correspondre autant que possible à des conditions de vie ordinaires", comme le veut le code pénal.

Cette future prison, issue d'un projet de deux bureaux d'Amsterdam et de Zurich, a été retenue parmi une cinquantaine de propositions. Elle est qualifiée de "moderne" par rapport à ce qui existe aujourd'hui, la majorité des établissements de détention vaudois datant de la première moitié du 20e siècle, de 1905 même pour ceux de la plaine de l'Orbe.

Trop étroits, trop sollicités et trop vétustes, ces bâtiments ne sont plus adaptés. Ils doivent aujourd'hui non seulement assurer la sécurité publique, mais aussi favoriser la réinsertion des détenus dans des conditions de vie voulues comme normales afin d'améliorer le comportement social du détenu et son aptitude à vivre sans commettre d'infractions, comme l'indique le code pénal suisse.

Projet humaniste

Le projet prévu à Orbe se veut humaniste, une "structure intermédiaire dans la vie des hommes", pour reprendre les mots de l'architecte cantonal vaudois. Il prévoit sept bâtiments distincts, lumineux, chacun avec une grande cour intérieure. Des ateliers et autres lieux de formation prendront place au rez-de-chaussée. Des cellules individuelles, chacune dotée d'une toilette avec douche, se situeront dans les étages.

Le projet est particulièrement observé car les conditions de détention dans le canton de Vaud ont fait l'objet de critiques récentes. C’était le cas en début d'année encore dans le rapport de la Commission des visiteurs du Grand Conseil vaudois, les élus pointant notamment du doigt un manque de places. Le système pénitentiaire vaudois dispose en effet officiellement de 800 places, mais il abrite en réalité jusqu'à 980 détenus.

>> Plus de détails dans notre article: Un rapport critique les conditions de détention dans le canton de Vaud

"Conditions indignes" à Bois-Mermet

La prison du Bois-Mermet à Lausanne, actuellement occupée à 170%, est particulièrement problématique. Dans leur rapport, les députés dénonçaient des conditions indignes, avec des WC sans aération ni intimité, des cellules humides en hiver et trop chaudes en été.

>> Lire à ce sujet: La prison du Bois-Mermet à Lausanne devra durer malgré sa vétusté

Le chantier des Grands-Marais à Orbe, devisé à 279 millions de francs, promet ainsi 216 places supplémentaires d'ici cinq ans et 410 places de détention à terme.

Sujet radio: Julie Rausis

Adaptation web: Vincent Cherpillod

Publié Modifié