Modifié

Les projets immobiliers des CFF à Renens et Prilly vont redémarrer

Projets ferroviaires, c'est reparti dans le canton de Vaud [RTS]
Projets ferroviaires, c'est reparti dans le canton de Vaud / 19h30 / 2 min. / le 25 février 2021
Suspendus fin janvier, les projets immobiliers des CFF seront finalement mis en oeuvre comme prévu. L'Ouest lausannois était particulièrement concerné avec les projets importants de Malley-Gare à Prilly et Quai Ouest à Renens.

"Les CFF peuvent mettre en œuvre sans interruption des projets immobiliers prêts à être construits et importants pour les communes et les régions", indiquent-ils jeudi dans un communiqué. Outre Prilly et Renens, des projets à Berne, Zurich et Winterthour pourront se concrétiser sans délai.

La décision de suspendre cette trentaine de projets était le fait du Conseil fédéral et visait à limiter l'endettement de l'ancienne régie fédérale. Les CFF ont toutefois ajusté "leurs modalités de financement des achats et étendu ainsi leur marge de manœuvre financière", poursuivent-ils dans leur communiqué. Cela leur permettra de continuer à investir "malgré une situation financière très tendue".

>> Lire: Conséquence du Covid, les CFF suspendent une trentaine de projets immobiliers

Satisfaction dans le canton de Vaud

Réagissant dans la foulée des CFF, le canton de Vaud s'est réjoui de ce dénouement. "La large mobilisation vaudoise pour défendre les projets urbanistiques et immobiliers dans l'Ouest lausannois menacés par la volonté de la Confédération de ne pas augmenter le plafond d'endettement des CFF a payé", écrit l'Etat de Vaud dans un communiqué.

Les autorités vaudoises, cantonales et communales, n'ont pas ménagé leurs efforts pour défendre les projets de Malley-Gare et de Quai Ouest à Renens. Les communes concernées sont montées aux barricades et les députés du Grand Conseil ont voté à l'unanimité une résolution pour soutenir le Conseil d'Etat dans ses démarches à Berne.

Le gouvernement vaudois remercie aussi l'engagement de la députation vaudoise aux Chambres fédérales, via notamment la motion déposée par le conseiller aux Etats et président de OuestRail Olivier Français. Le texte de l'élu PLR, qui demande de relever le plafond d'endettement des CFF, avait été largement soutenu la semaine dernière par la commission des finances du Conseil des Etats.

ats/sjaq

Publié Modifié