Publié

Le résultat du dépistage de masse dans les Alpes vaudoises est rassurant

Des agents de la protection civile dans le centre de dépistage de Villars-sur-Ollon. [Cyril Zingaro - Keystone]
Moins de 1% de tests positifs lors des dépistages du Covid dans les stations de ski vaudoises / Le 12h30 / 1 min. / le 14 février 2021
Le canton de Vaud a tiré un bilan rassurant des tests de dépistage à large échelle organisés dans les stations de Villars, des Diablerets et de Leysin. Les quelque 2600 tests effectués ont permis de déceler environ 1% de cas positifs, dont un quart d'asymptomatiques.

Samedi soir à 19 heures, après la fermeture du dernier lieu de prélèvement à Leysin, 2659 personnes s'étaient rendues dans les trois centres pour passer un test rapide. Ceux-ci ont permis de détecter 26 personnes positives, soit 0,98% du total, un bilan rassurant, estime le canton dans un communiqué publié samedi soir.

Dans le détail, 1147 tests ont été menés à Villars, dont 23 positifs (1,97%), 599 tests aux Diablerets, dont un positif (0,17%) et 913 à Leysin, dont deux positifs (0,22%). Parmi les 26 personnes contaminées par le Covid-19, un quart ne présentaient pas de symptômes. Leur part correspond à ce qui a été constaté lors d’opérations similaires ailleurs en Suisse et en Europe.

Conditions sûres pour accueillir des vacanciers

Ce résultat montre une évolution positive de la situation et n’appelle pas de mesures supplémentaires. Les vacances scolaires vaudoises qui se profilent dès le 20 février peuvent donc se dérouler dans de bonnes conditions, relève le canton. Installations dédiées au ski et acteurs touristiques sont donc prêts à accueillir les vacanciers de février dans des conditions sanitaires sous contrôle. Pour rappel, 41% des nuitées annuelles enregistrées dans les Alpes vaudoises ont lieu durant la saison de ski.

La découverte des cas positifs a permis d’appliquer rapidement les procédures de gestion des contacts et ainsi d’interrompre des chaînes de transmission du virus et le développement de foyers d’infection.

Nouvelle campagne envisagée ailleurs

En application de la stratégie de l’OFSP, qui consiste à organiser des tests à large échelle dans les zones où se concentrent et se mélangent des personnes de régions différentes, Vaud avait mis en place ces tests dans trois stations des Préalpes vaudoises. La phase pilote s’est déroulée sur neuf jours, du vendredi 5 février au samedi 13, à raison de trois jours par station. Les tests étaient gratuits.

Pour les trois derniers jours à Leysin, une trentaine d'étudiantes et étudiants en médecine de cinquième année ont été engagés par Unisanté dans le cadre de leur formation en médecine communautaire. La suite donnée à cette phase pilote fera l’objet d’une évaluation et d’une décision prochaine du Conseil d’Etat vaudois.

ats/vic

Publié