Publié

Le canton de Vaud développe l'éducation numérique

Le canton de Vaud développe sa stratégie numérique à l'école. Les précisions de Claude-Olivier Volluz [RTS]
Le canton de Vaud développe sa stratégie numérique à l'école. Les précisions de Claude-Olivier Volluz / 12h45 / 2 min. / le 1 février 2021
La formation des enseignants est au coeur de la stratégie d'éducation numérique de l'école vaudoise. Pour l'heure, l'effort porte surtout sur les maîtres au contact des plus jeunes, à savoir le 1er cycle (1-4P).

"L'éducation numérique est un de nos chantiers prioritaires. Le contexte montre à quel point le numérique s'impose comme une nouvelle réalité", a expliqué lundi devant la presse Cesla Amarelle. A la rentrée d'août, environ 1900 enseignants auront été formés, sur les quelque 9000 de l'enseignement obligatoire.

La conseillère d'Etat a fait un "point de situation" sur l'avancée du dossier. Pour rappel, le Grand Conseil avait alloué fin 2019 une enveloppe de 30 millions de francs, pour 2020 à 2022. En dépit de la crise sanitaire, 73% des montants prévus pour 2020 ont été investis. "Nous avançons malgré les difficultés", a expliqué Cesla Amarelle qui a précisé que cette éducation numérique était vitale. Pour se construire une identité virtuelle, comprendre son importance, savoir ce qu'on peut faire ou pas sur internet, avec une photo par exemple, ainsi que connaître ses droits.

Un soin particulier donné à la formation des enseignants

Les deux tiers de l'enveloppe vont à la formation continue des collaborateurs et à la création de nouveaux moyens d'enseignement. La formation des enseignants est "primordiale" pour qu'ils puissent ensuite assurer la formation des élèves, a insisté la conseillère d'Etat.

Concrètement, les maîtres du 1er cycle ont suivi, ou suivront, six jours de cours en présentiel, répartis sur deux ans. Ensuite, des personnes "ressources", spécialement formées, seront à disposition dans chaque établissement pour les accompagner. Ils pourront aussi bénéficier de formations en ligne et d'une assistance technique.

Au 1er cycle, chaque classe disposera de matériel "débranché", d'un ou deux robots selon l'âge des enfants (Bluebot et/ou Thymio), d'un iPad pour l'enseignant et d'une valise de classe (avec 5 tablettes par classe pour les 6 à 8 ans). Le projet suscite un "grand intérêt" aussi bien des élèves que des enseignants, assurent les formateurs.

Le dispositif démarre avec les petits, dès le plus jeune âge, ce qui lui donne "une base solide", a observé Cesla Amarelle. Il commence aussi à se déployer auprès d'établissements pilotes du 2e cycle (8-12 ans). Le 3e cycle (12 à 15 ans), prévu pour 2020, ne commencera que dès la rentrée 2021. Ce dispositif fait encore l'objet de réflexions.

Aussi pour les équipements

L'enveloppe de 30 millions finance aussi les équipements nécessaires au déploiement des programmes d'éducation numérique. Depuis mai, le canton a repris à sa charge le financement de l'installation du wifi dans les classes, autrefois payé par les communes. Et il a commencé la mise à niveau dans les gymnases et les écoles professionnelles.

>> Ecouter le sujet de Valérie Hauert dans le 12h30:

Les élèves romands seraient inégaux face à l'éducation numérique [Gaetan Bally - Keystone]Gaetan Bally - Keystone
Le canton de Vaud fait le point sur l’éducation numérique / Le 12h30 / 2 min. / le 1 février 2021

Essentiel en raison de la pandémie

Le printemps dernier l'a démontré avec l'école à distance, il est aujourd'hui essentiel de se former au numérique, tant pour les enseignants que pour les élèves qui doivent se construire une identité dans ce monde virtuel. Connaître le langage de la programmation, dès le plus jeune âge, savoir ses droits, ce qu'on peut ou ne pas faire, avec des photos par exemple.

ats/ddup

Publié