fermer

détail & partage

Découvrez en images les étapes de la construction de la chaloupe à vapeur

1/11

Chaque jour qui passe nous fait apparaître plus distinctement les lignes du futur bateau. [Michel Pernet - DR]

2/11

La coque non réparable de la chaloupe à hélice « Corsaire » ex « Don Juan » offerte à Jean-Philippe Mayerat contre « bons soins ». L’une des toutes dernières embarcations de ce type qui flottait encore il y a peu sur le Léman. Un bateau construit selon toute vraisemblance à la fin du XIXème siècle. Le constructeur a eu l’idée d’effectuer un relevé complet de l’épave puis un plan... C’est de là que démarre le projet d’une reconstruction [Michel Pernet - DR]

3/11

Mayu et Laurent Chenu (le président de l’association) présentent, à quelques membres en visite au chantier, la demie coque qui préfigure ce que sera le résultat final de cette reconstruction [Michel Pernet - Michel Pernet ]

4/11

Mise en place de la préceinte, le gros bordage du haut de la coque qui vient donner de la stabilité pour la suite des opérations. [Michel Pernet - DR]

5/11

Mayu et Claude fixent la préceinte sur les membrures à l’aide de clous zingués au feu [Michel Pernet - DR]

6/11

Chaque installation d’un bordage nécessite un ajustage précis. [Michel Pernet - DR]

7/11

Puis vient la mise en place des membrures en acacia. Contrairement à leurs grandes sœurs sciées en forme, directement dans des plateaux de chêne, celle-ci seront ployées après un passage en étuve. C’est un moment particulièrement stressant car le temps où le bois va se laisser travailler est compté. Il faut ajuster et fixer dans la foulée. [Michel Pernet - DR]

8/11

Les bordages en mélèze, qui constituent la peau du bateau, sont ajustés les uns contre les autres après un passage en étuve, opération qui permet d’obtenir un bois plus malléable pour sa mise en place. [Michel Pernet - DR]

9/11

Chaque membrure et fixée à l’aide de clous en cuivre rivetés. Il en faudra environ 1200 pour fixer, à deux, toutes les membrures. [Michel Pernet - DR]

10/11

L’état d’avancement du chantier au 13 janvier 2021, un tiers du travail est terminé, il faudra au total 2000 heures pour achever la construction [Michel Pernet - DR]

11/11

Chaque jour qui passe nous fait apparaître plus distinctement les lignes du futur bateau. [Michel Pernet - DR]