Modifié

La rivière vaudoise de la Mèbre est contaminée par des matières fécales

Des jeunes participants à un camp scientifique ont trouvé des bactéries fécales en grande quantité dans la Mèbre. [Salvatore Di Nolfi - KEYSTONE]
tous les cours d'eau qui se jettent dans le lac Léman ne correspondent pas aux normes en matière de pureté / La Matinale / 1 min. / le 13 août 2020
Alors que ça devrait être le cas depuis longtemps, tous les cours d'eau qui se jettent dans le lac Léman ne correspondent pas aux normes en matière de pureté. C'est la découverte surprenante qu'ont fait des pré-adolescents.

Ils participaient à un camp de vacances "scientifique", au camping de Vidy, organisé par la très sérieuse ONG Objectif science internationale, comme l'a appris la RTS. La semaine dernière, ces jeunes passionnés de science ont effectué six prélèvements d'échantillons d'eau, dans la Chamberonne et ses affluents: la Sorge et la Mèbre, des rivières bien connues des Lausannois.

Ces six échantillons ont fait l'objet d'analyses en laboratoire qui ont débouché sur une mauvaise surprise. "Nous nous sommes aperçus que dans la Mèbre, il y a énormément de bactéries coliformes, qui sont contenues dans les matières fécales", a expliqué mercredi Tom, un des participants, dans La Matinale. "Par rapport à la norme, il y en avait dix fois plus". Et d'en déduire que la Mèbre est très polluée. Or, ses eaux arrivent dans le lac et on se baigne dedans.

Protocole très professionnel

Et ces analyses ont été faites avec un protocole "hautement professionnel", comme l'explique Blandine, une des animatrices, accessoirement docteure en biologie forestière: "Nous avons un partenariat avec le laboratoire public de l'Université de Lausanne, et nous proposons aux enfants de faire les mêmes expériences que les chercheurs, donc avec le même matériel".

Comme les travaux de ces très jeunes chercheurs se déroulent en collaboration avec leurs aînés professionnels, les résultats de leurs recherches participatives font parfois l'objet de publications scientifiques.

Et après les matières fécales, ces scientifiques en herbe analysent, en ce moment, les micro-particules de plastique présentes dans ces mêmes cours d'eau.

Sujet radio: Philippe Nanzer

Adaptation web: Jean-Philippe Rutz

Publié Modifié