Modifié

Des centaines de milliers de francs rapatriés après l'arnaque aux crédits Covid

La statue de Guillaume Tell trône devant le palais de justice de Montbenon à Lausanne [Jean-Christophe Bott - KEYSTONE]
La statue de Guillaume Tell trône devant le palais de justice de Montbenon à Lausanne / Le Journal horaire / 29 sec. / le 24 juin 2020
Les investigations se poursuivent dans une grosse affaire d'arnaque présumée aux crédits Covid dans le canton de Vaud. Une "bonne partie" des 1,5 million de francs transférés à l'étranger ont pu être rapatriés en Suisse.

La fraude présumée porte sur plusieurs millions de francs, dont 1,5 million seraient partis à l'étranger. Sur cette somme, "plusieurs centaines de milliers de francs ont d'ores et déjà pu être rapatriés en Suisse", a déclaré mercredi à Keystone-ATS le procureur Anton Rüsch.

En mai, le Parquet avait fait perquisitionner les locaux de plusieurs entreprises, essentiellement des PME. Plusieurs personnes avaient été interpellées. L'une d'entre elles se trouve toujours en détention.

Les auteurs présumés, des Suisses originaires de Turquie, sont soupçonnés d'avoir obtenu des crédits Covid sur la base de déclarations mensongères. Ils auraient aussi employé ces fonds à d'autres fins que pour les besoins courants de leur entreprise.

Atténuer les conséquences économiques

A fin mai, 15 des 40 milliards mis à disposition par la Confédération avaient été attribués, selon un décompte du Seco.

L'affaire vaudoise porte sur des flux de fonds "d'une ampleur considérable, plusieurs entreprises étant concernées", ajoute le procureur. "Des analyses financières de ces flux sont entreprises afin d'établir exactement l'utilisation de ces fonds".

Cette affaire est la plus grosse arnaque aux crédits Covid dont le Parquet vaudois ait été saisi. Le Ministère public enquête à ce jour sur 28 cas.

ats/ddup

Publié Modifié