Publié le 30 janvier 2020 à 17:17

L'assainissement énergétique du parc immobilier vaudois reçoit 55 millions

Le canton de Vaud alloue 55 millions pour encourager la rénovation énergétique des bâtiments.
55 millions pour encourager l'assainissement énergétique de l'immobilier Le Journal horaire / 17 sec. / le 30 janvier 2020
Le canton de Vaud prévoit une enveloppe de 55 millions de francs au Programme Bâtiment 2020 pour encourager les propriétaires immobiliers à engager des travaux visant à augmenter l'efficacité énergétique de leurs biens.

Ce montant est assuré en partie par la Confédération à hauteur de 40 millions de francs via le fonds alimenté par la taxe sur le CO2 et mis à disposition dans le cadre du Programme Bâtiments. L'Etat de Vaud participe à hauteur de 15 millions de francs, précise le Département du territoire et de l'environnement (DTE) dans un communiqué.

Le domaine du bâtiment représente à lui seul près de la moitié de l'énergie consommée annuellement en Suisse. Il est également responsable d'un cinquième des émissions de CO2 du pays. L'assainissement énergétique du parc immobilier constitue dès lors un important levier d'action que le Conseil d'Etat active depuis plusieurs années déjà, soulignent les autorités vaudoises.

Deux nouvelles subventions

Deux nouvelles mesures font l'objet d'un subventionnement en 2020: le raccordement d'un bâtiment existant à un réseau de chauffage à distance et l'installation, dans les habitations, de ventilation avec récupération de chaleur. Les montants accordés aux diverses mesures sont presque identiques à ceux octroyés en 2019 (52 millions), voire légèrement augmentés pour les pompes à chaleur géothermiques et les chaudières à bois d'une puissance supérieure à 20 kW.

Le canton entend ainsi dynamiser la transition vers des chauffages alimentés par des ressources renouvelables, y compris dans les grands bâtiments, affirme-t-il. Le soutien à la rénovation énergétique des bâtiments traduit à la fois la volonté du Conseil d'Etat de réduire les émissions de gaz à effet de serre et de soutenir l'environnement économique vaudois, rappelle-t-il.

Retombées économiques importantes

Pour chaque franc de subvention versé pour les rénovations des bâtiments, il est en effet estimé que cinq à six autres francs sont investis par les propriétaires. Les 55 millions engagés en 2020 vont ainsi générer des retombées économiques de quelque 300 millions de francs dans les secteurs de la construction, des énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique, selon les calculs du DTE.

L'enveloppe globale au Programme Bâtiment s'était monté à 37 millions de francs pour 2018 et 32 millions pour 2017.

>> Lire aussi: L'assainissement énergétique des bâtiments est à la traîne

ats/ani

Publié le 30 janvier 2020 à 17:17