Publié

Le président du Grand Conseil vaudois se prononcera mardi sur son avenir

Yves Ravenel (à droite) en compagnie de son collègue UDC Philippe Jobin (à gauche). [Jean-Christophe Bott - Keystone ]
Le président du Grand Conseil vaudois se prononcera mardi sur son avenir / Le Journal horaire / 17 sec. / le 8 janvier 2020
Yves Ravenel dira mardi prochain s'il démissionne ou non de son poste de président du Grand Conseil vaudois. L'élu UDC est au coeur de la tourmente à la suite de la révélation de sa condamnation pour menaces sur son épouse dans le cadre de leur divorce.

"Yves Ravenel communiquera sa décision le mardi 14 janvier à 09h30 aux députées et députés quant à son maintien à la présidence du Grand Conseil", annonce mercredi soir l'UDC Vaud dans un communiqué.

Le syndic de Trélex a rencontré mercredi après-midi une délégation de son parti, composée du président de la section cantonale Kevin Grangier et du chef du groupe des députés Philippe Jobin. "M. Ravenel entend faire toute la lumière et toute la transparence sur l'affaire qui a conduit le Ministère public à prononcer sa condamnation", poursuit le communiqué.

Il précise que le premier citoyen du canton souhaite "réserver la primeur de sa décision aux représentants du peuple vaudois."

>> Lire: Le président du Grand Conseil vaudois condamné pour menaces qualifiées

ats/lan

Publié

Appels à la démission

Les socialistes, les Verts et la gauche radicale ont appelé à la démission d'Yves Ravenel, estimant que cette condamnation était clairement incompatible avec son rôle de premier citoyen. Comme aucune procédure de destitution n'est envisageable, les trois groupes l'ont invité "à prendre ses responsabilités".

>> L'interview de Jessica Jaccoud, présidente du PS vaudois:
Jessica Jacoud, présidente du Parti socialiste vaudois. [Jean-Christophe Bott - Keystone]Jean-Christophe Bott - Keystone
Jessica Jaccoud, présidente du PS vaudois, appelle à la démission d'Yves Ravenel / La Matinale / 1 min. / le 8 janvier 2020