Modifié le 21 décembre 2019 à 08:21

"Juliette", candidate au Conseil d'Etat vaudois, dévoile son identité

Juliette Vernier, candidate de la Grève du climat à l'élection complémentaire au Conseil d'Etat vaudois.
"Juliette", candidate de la Grève du climat au Conseil d'Etat vaudois, dévoile son identité Le Journal horaire / 22 sec. / le 20 décembre 2019
La mystérieuse "Juliette" a désormais un visage. La candidate de la Grève du climat Vaud à la succession de Jacqueline de Quattro au Conseil d'Etat vaudois s'est livrée dans la presse pour faire taire les critiques entourant son anonymat.

Juliette Vernier, de son nom complet, s'en est expliqué vendredi dans  les colonnes du "Courrier". Cette ancienne étudiante de l'ECAL âgée de 19 ans est la candidate qui portera les revendications d'une année de mobilisations pour le climat.

Désignée par tirage au sort il y a dix jours, elle précise qu'elle ne veut pas que l'on vote pour elle, mais bien pour le collectif qui se porte candidat. Et qu'elle est là parce qu'il faut un nom, pour respecter la loi.

Elle précise qu'elle ne prendra pas toujours la parole pendant la campagne, proposant un tournus pour répondre aux sollicitations des médias, un système qu'elle pourrait également imposer au gouvernement si elle est élue.

>> Juliette s'exprime avec d'autres camarades lors de la grève du climat du 24 mai 2019:

 

Soutien de partis

"Nous prenons part à cette élection pour créer un autre exécutif. Plus jeune, plus rapide, plus performant. La formule actuelle de représentation politique échoue dans la prise en compte de l'urgence climatique", explique celle qui a commencé sa trajectoire militante avec les grèves de climat et l'adhésion à Greenpeace en 2017.

La candidature de la Grève du climat Vaud est soutenue par les Jeunes Verts, Solidarités et le POP.

kkub

Publié le 20 décembre 2019 à 22:52 - Modifié le 21 décembre 2019 à 08:21