Modifié

La direction de Symetis, à Ecublens, confirme son projet de délocalisation

Le logo de Symetis. [Laurent Gillieron - Keystone]
La délocalisation en Irlande de Symetis, basée à Ecublens (VD), se confirme / Le 12h30 / 1 min. / le 18 décembre 2019
La direction de l'entreprise de technologie médicale Symetis, basée à Ecublens (VD), a confirmé mercredi matin le transfert de ses activités vers Galway en Irlande. De leur côté, les employés grévistes ont décidé de suspendre leur mouvement dans l'attente d'une décision de justice.

Après sept jours de grève, les employés ont été convoqués par la direction mercredi matin pour apprendre la nouvelle.

>> Lire: Des employés de Symetis manifestent devant le Grand Conseil vaudois

Contacté par la RTS, le fabricant de systèmes d’implantation de valves cardiaques indique que la délocalisation en Irlande n'interviendra pas avant 2021, afin, selon elle, de minimiser l'impact sur l'emploi (140 employés). Un plan social sera proposé aux employés, qui recevront notamment une indemnité de départ en fonction de leur temps passé au sein de la société.

Grève suspendue

Interrogés par la RTS, les travailleurs et le syndicat Unia estiment que la procédure de consultation a été menée de manière illégale par la direction. Ils ont saisi la justice il y a quelques jours.

Mercredi en fin d'après-midi, les employés qui débraient depuis une semaine ont annoncé suspendre la grève, le temps qu'une décision de justice soit rendue début janvier.

Appui du Grand Conseil

Les employés ont par ailleurs saisi la justice ainsi que le service de l'emploi du canton de Vaud. Mardi, ils ont été appuyés par le Grand Conseil vaudois, qui a adopté une résolution demandant au Conseil d'Etat d’intervenir auprès de la direction.

L'entreprise a été rachetée au printemps 2017 par le géant américain Boston Scientific pour 430 millions de francs.

Romain Bardet/asch

Publié Modifié