Modifié

Vaud interdit le convoyage nocturne de fonds après l'attaque d'un fourgon

Le Conseil d'Etat vaudois prend des mesures pour sécuriser le transport de fonds [RTS]
Le Conseil d'Etat vaudois prend des mesures pour sécuriser le transport de fonds / Forum (vidéo) / 1 min. / le 11 décembre 2019
Le gouvernement vaudois a pris mercredi des mesures urgentes en matière de transports de fonds, après le braquage de Daillens. Le convoyage se fera désormais uniquement dans des véhicules lourds et blindés entre 5h et 22h.

Attendu depuis la nouvelle attaque d'un convoi, la semaine dernière à Daillens, l'arrêté du Conseil d'Etat stipule également que les véhicules doivent être équipés d'un dispositif de destruction automatique des valeurs en cas d'effraction.

De plus, deux équipiers au minimum doivent désormais accompagner le transport, chauffeur inclus. La valeur maximale par convoi, elle, est aussi réduite à 10 millions de francs.

Soutien des entreprises de transport

Cet arrêté, qui entre en vigueur dès mercredi, a été pris à la suite de discussions avec la police cantonale vaudoise et l'Association des entreprises suisses de service de sécurité (AESS).

>> Lire aussi: La Poste suspend les transports de fonds via son centre de Daillens

Les entreprises de transport ont été consultées et soutiennent, dans leur ensemble, les mesures, explique le Conseil d'Etat dans son communiqué.

"Ces mesures ont un caractère préventif et dissuasif visant à rendre le canton de Vaud moins attractif pour les auteurs potentiels", écrit le gouvernement.

Nouvelle interpellation à Berne

Les autorités vaudoises font notamment référence au refus de Berne de permettre la circulation des véhicules lourds durant la nuit, limitée à certains secteurs comme le transport des denrées périssables. Jeudi, le conseiller national Olivier Feller va revenir à la charge en déposant à Berne une interpellation.

Dans ce texte, il demande s'il est "judicieux" qu'un seul canton dispose d'une réglementation. N'est-il pas "indispensable et urgent" de mettre sur pied une "coordination fédérale". Et n'est-il pas "temps d'autoriser le transport de fonds dans des véhicules blindés lourds de nuit, soit entre 22h00 et 05h00", interroge-t-il.

ast/oang

Publié Modifié