Publié le 01 novembre 2019 à 16:50

Le canton de Vaud veut développer les coopératives de logement

Logement: le canton de Vaud veut encourager les coopératives
Logement: le canton de Vaud veut encourager les coopératives 12h45 / 1 min. / le 01 novembre 2019
Trouver un logement à loyer abordable dans le canton de Vaud reste un parcours du combattant. Le Conseil d'Etat a donc annoncé vendredi vouloir développer les coopératives de logement, qui ne représentent pour l'heure qu'à peine 5% du parc locatif.

Si à Zurich les coopératives de logement représentent 12,5% du parc locatif, elles ne représentent que 4,4% dans le canton de Vaud. Le Conseil d'Etat veut donc faciliter leur développement et a présenté vendredi une nouvelle politique de soutien.

"Nous voulons promouvoir des logements à loyers abordables avec, vraiment, une participation des habitants (...). Il y a à peu près 50% des Vaudois qui utilisent 25% et plus de leurs revenus pour se loger. C'est difficile pour la population", précise la conseillère d'Etat Béatrice Métraux dans le 12h45 de la RTS.

Ces mesures prévoient notamment de mieux accompagner les citoyens qui souhaitent se lancer dans un projet de coopérative. Aujourd'hui, les coopérateurs sont confrontés à trois difficultés: trouver un terrain constructible, avoir les fonds nécessaires, et s'y retrouver dans toutes les démarches administratives.

"Le premier frein est l'accès au terrain, car il y a beaucoup plus de demandeurs de terrain que de vendeurs", explique Florian Failloubaz, chef de la division vaudoise du logement.

Jusqu'à 25% de fonds cantonaux

Le canton de Vaud a donc mandaté la Société vaudoise pour le logement, qui doit déterminer si les terrains convoités sont propices à des logements abordables, mais aussi accompagner les coopérateurs dans le développement de leur projet.

Les autorités cantonales pourront apporter jusqu'à 25% de fonds financiers, mais à condition que les coopératives aient 12% de fonds propres. Le canton pourra aussi garantir que ces coopératives réalisent des loyers abordables.

Les coopérateurs, eux, devront s'engager dans une démarche environnementale et sociale. Par exemple, en offrant des logements accessibles aux personnes âgées ou handicapées.

jvia

Publié le 01 novembre 2019 à 16:50