Modifié le 14 septembre 2019 à 09:13

Le lourd déficit de la Fête des Vignerons se confirmerait

La Fête des Vignerons à l'heure des comptes. Un important déficit n'est pas exclu.
La Fête des Vignerons à l'heure des comptes. Un important déficit n'est pas exclu. 19h30 / 2 min. / le 13 septembre 2019
Après la fête, l'heure est au bilan pour la Fête des vignerons. En l'état, il serait dans le rouge entre 15 et 20 millions de francs, selon les informations de la RTS. Les organisateurs promettaient de communiquer fin août, mais leur silence alimente les craintes.

A Vevey, le sujet a été discuté jeudi soir au Conseil communal. Sur l'estrade, Alain Gonthier, du parti d'extrême gauche Décroissance-Alternatives, exigeait la transparence de sa municipalité et se demandait si la Fête des Vignerons avait payé les millions qu'elle doit à la ville pour l'occupation de l'espace public. La municipalité n'a pas répondu à l'interpellation du conseiller communal, officiellement par faute de temps.

"Je m'attends un peu à tout et n'importe quoi. J'espère qu'il n'y a effectivement pas d'arriérés, que tous les engagements ont été tenus et que les factures à venir seront payées", martèle Alain Gonthier.

Une conférence de presse qui n'a jamais eu lieu

Autre silence qui frappe, celui de la Confrérie des Vignerons. Le 12 août dernier dans La Matinale, Frédéric Hohl, directeur exécutif de la Fête des Vignerons, promettait des informations avant la fin du mois d'août. Un mois plus tard, le point presse n'a jamais eu lieu.

>> Revoir l'intervention dans la Matinale de Frédéric Hohl:

L'invité de La Matinale (vidéo) - Frédéric Hohl, directeur exécutif de la Fête des Vignerons
L'invité-e de La Matinale - Publié le 12 août 2019

Le retard de l'établissement des comptes s'expliquerait par des factures qui tardent à rentrer, selon les organisateurs avec lesquels nous nous sommes entretenus par téléphone.

Aucun chiffre ne circule encore officiellement, mais selon des sources impliquées dans l'organisation, le déficit pourrait se compter en millions. Deux sources impliquées dans l'organisation articulent même des chiffres oscillant entre 15 et 20 millions de francs.

Avec 15 millions de francs de capitaux et de fonds propres annoncés en 2017, la confrérie et sa fondation pourraient avoir de la peine à assumer seules un tel déficit.

Divergences chez les fournisseurs

Contactée, l'Association Sécurité Riviera assure que les organisateurs lui doivent près de 55'000 francs depuis deux mois. Mais les autres prestataires de la fête contactés dans le cadre de cette enquête n'ont pas relevé de problèmes d'encaissement.

"Nous n'avons aucun souci, actuellement nous sommes toujours dans les délais. Il y a eu des fois peut-être un ou deux jours, mais est-ce qu'on peut reprocher à une manifestation de cette ampleur d'être en difficulté de paiement s'il y a un ou deux jours de retard?", explique le fournisseur de boissons, Yan Amstein.

Le défi est désormais d'ordre financier pour les organisateurs de la Fête des Vignerons, qui promettent de communiquer sur ce sujet la semaine prochaine.

Claude-Olivier Volluz/jfe/jvia

Publié le 13 septembre 2019 à 18:57 - Modifié le 14 septembre 2019 à 09:13

Quelque 65'000 billets invendus

Au moment du premier bilan, les organisateurs avaient indiqué que sur les vingt représentations prévues, seules quatre avaient dû être reportées ou interrompues en raison de la météo. Mais sur les 420'000 billets disponibles, 355'000 avaient trouvé preneur.

Le taux de remplissage des spectacles de jour a atteint 72,5%. C'est "en deçà de nos souhaits", avaient confessé les organisateurs à la clôture de la fête le 11 août. Le soir, le taux de remplissage était de 94%. Les représentations de jour ont été les plus problématiques, avec environ un quart des sièges restés vides.

"C'est une déception. Est-ce que nous allons couvrir nos dépenses? Nous sommes en plein calculs, mais la déception des billets non vendus en journée n'amènera forcément pas un bénéfice", avait indiqué Frédéric Hohl, le directeur exécutif de la Fête des Vignerons, le 12 août dans La Matinale.